Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 99kWORD 25k
27 février 2015
E-003382-15
Question avec demande de réponse écrite E-003382-15
à la Commission (Vice-Présidente/Haute Représentante)
Article 130 du règlement
Kostas Chrysogonos (GUE/NGL) , Lola Sánchez Caldentey (GUE/NGL) , Barbara Spinelli (GUE/NGL) , Igor Šoltes (Verts/ALE) , Molly Scott Cato (Verts/ALE) , Takis Hadjigeorgiou (GUE/NGL) , Paloma López Bermejo (GUE/NGL) , Ivo Vajgl (ALDE) , Emmanouil Glezos (GUE/NGL) , Miroslav Poche (S&D) , Kostadinka Kuneva (GUE/NGL) , Sofia Sakorafa (GUE/NGL) , Tamás Meszerics (Verts/ALE) , Ricardo Serrão Santos (S&D) , Elly Schlein (S&D) , Marisa Matias (GUE/NGL) , Josep-Maria Terricabras (Verts/ALE) , Curzio Maltese (GUE/NGL) , Merja Kyllönen (GUE/NGL) , Lara Comi (PPE) , Angel Dzhambazki (ECR) , Tanja Fajon (S&D) , Barbara Lochbihler (Verts/ALE) , Fernando Maura Barandiarán (ALDE) , Alfred Sant (S&D) , José Inácio Faria (ALDE) , Jørn Dohrmann (ECR) , Ulrike Lunacek (Verts/ALE) , Ana Gomes (S&D) , Pier Antonio Panzeri (S&D) , Nessa Childers (S&D) , Pavel Telička (ALDE) , Petr Ježek (ALDE) , Marc Tarabella (S&D)

 Objet:  VP/HR — Torture en Arabie Saoudite
 Réponse écrite 

En mai 2014, la cour pénale de Djeddah a condamné Raif Badawi à 1 000 coups de fouets, un châtiment corporel qui constitue un acte de torture. Il a été puni pour avoir mis en ligne un site web critiquant le clergé, ce qui lui a valu d'être accusé d'avoir insulté l'Islam.

En janvier 2015, M. Badawi a reçu une première série de 50 coups de fouets en public. Il en a gardé des blessures si graves que le médecin de la prison a décidé qu'il ne serait pas en état de subir une nouvelle flagellation une semaine plus tard comme le prévoyait le jugement de la cour.

Toujours au mois de janvier, la ville sainte de la Mecque a été le théâtre de la dixième décapitation de l'année, celle d'une femme traînée dans la rue avant d'être exécutée en place publique. Ces «châtiments», et d'autres du même acabit, font encore partie de l'arsenal législatif saoudien alors même que l'Arabie Saoudite a ratifié la convention des Nations unies contre la torture.

Sachant que l'Union devrait, dans le cadre des relations qu'elle entretient avec le reste du monde, contribuer à la protection des Droits de l'homme et au strict respect du droit international (article 3, paragraphe 5, du traité sur l'Union européenne), quelles mesures la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a-t-elle prises, ou entend-elle prendre pour inciter l'Arabie Saoudite à humaniser son droit pénal?

Langue originale de la question: EN 
Avis juridique - Politique de confidentialité