• EN - English
  • FR - français
Question parlementaire - E-008694/2015Question parlementaire
E-008694/2015

    Renoncement de la Commission d'interdire 31 pesticides contenant des perturbateurs endocriniens sous la pression américaine

    Question avec demande de réponse écrite E-008694-15
    à la Commission
    Article 130 du règlement
    Sophie Montel (NI) , Dominique Bilde (NI)

    Selon des documents qu'a pu obtenir le Réseau européen d'action contre les pesticides, les responsables du commerce américain ont poussé l'Union européenne à renoncer à interdire 31 pesticides contenant des perturbateurs endocriniens susceptibles de favoriser des cancers et l'infertilité masculine, dans le cadre des négociations sur le traité transatlantique.

    On apprend ainsi que, le 26 juin 2013, une délégation de haut niveau de la chambre de commerce américaine a rendu visite aux responsables de l'Union européenne afin d'insister pour que l'Union abandonne les nouveaux critères prévus pour l'identification des perturbateurs endocriniens. Et l'Union a fini par céder devant ces responsables américains pour qui il est inutile de créer des catégories et des listes de substances illicites. Ainsi, la législation prévue pour 2014 a été repoussée à 2016 malgré les conséquences médicales évoquées plus haut. Ce chantage des États-Unis montre que, même avant que la zone de libre-échange transatlantique (TAFTA) ne soit signée, elle produit déjà ses conséquences délétères.

    La Commission fera-t-elle preuve, pour une fois, de transparence en nous éclairant sur cette affaire ou continuera-t-elle à servir dans l'opacité les intérêts atlantistes au détriment de la santé des peuples européens?