Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 104kWORD 16k
2 mai 2016
E-003655-16
Question avec demande de réponse écrite E-003655-16
à la Commission
Article 130 du règlement
Frédérique Ries (ALDE)

 Objet:  Soutien européen à de nouvelles pistes pour lutter contre les infections microbiennes
 Réponse écrite 

Lors d'un échange qui s'est déroulé cette semaine au Parlement européen, le commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, a annoncé que la résistance aux antibiotiques sera une priorité de santé publique au cours de l'année à venir et a annoncé la publication d'un document de travail pour fin 2016.

C'est vrai que le rapport annuel sur la résistance aux antibiotiques récemment publié par l'Autorité européenne de sécurité des aliments est inquiétant, tant pour la santé animale que pour l'homme, et ne fait que confirmer la découverte faite par des chercheurs chinois sur la résistance nouvelle de bactéries aux antibiotiques de dernier recours que sont les polymyxines. La gravité de la situation justifie que l'Union européenne participe à la mise au point de nouveaux médicaments antibiotiques.

Sachant que les antibiotiques commercialisés proviennent de 1 % seulement des microbes existants, la Commission n'estime-t-elle pas urgent d'envisager d'autres pistes pour lutter avec plus d'efficacité contre les infections microbiennes, par exemple dans le cadre du programme Horizon 2020?

Des pistes concrètes dans la lutte contre les infections microbiennes, comme la culture de bactériophages ou le procédé iChip pour développer de nouveaux médicaments, feront-elles dorénavant l'objet d'un suivi au niveau de l'Union?

Avis juridique - Politique de confidentialité