Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 103kWORD 16k
21 février 2017
E-001156-17
Question avec demande de réponse écrite E-001156-17
à la Commission
Article 130 du règlement
Dominique Bilde (ENF)

 Objet:  Interdiction des tests du cancer sur les rongeurs
 Réponse écrite 

Selon une étude de PETA Europe, les tests de dépistage du cancer menés sur les rongeurs sont sans valeur selon les critères internationalement reconnus, notamment dans le cadre de l'un des tests préconisés par le programme REACH. En effet, ces tests font souffrir énormément les animaux, mais les autorités refusent de reconnaître que ce test de dépistage ne prédit pas avec exactitude les effets des produits chimiques chez l'humain et qu'il doit être remplacé sans délai par des méthodes alternatives.

Un rapport intitulé «Chemicals and Cancer. What the Regulators won't tell about carcinogenicity testing» explique la nécessité de proscrire les tests du cancer sur les rongeurs de tous les programmes de recherche afin de prévenir la santé humaine et la souffrance animale.

Le rapport préconise aussi le développement des méthodes non animales et l'augmentation des fonds attribués au développement de méthodes alternatives supplémentaires.

1. La Commission peut-elle envisager l'interdiction des tests du cancer sur les rongeurs dans ses programmes de recherche?

2. La Commission envisage-t-elle une augmentation des fonds attribués au développement des méthodes alternatives?

Avis juridique - Politique de confidentialité