• EN - English
  • FR - français
Question parlementaire - E-003648/2018(ASW)Question parlementaire
E-003648/2018(ASW)

    Réponse donnée par M. Andriukaitis au nom de la Commission européenne

    La Commission est consciente que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a inclus les troubles liés aux jeux parmi les conditions susceptibles de faire l'objet d'un diagnostic dans la 11e édition de la classification internationale des maladies[1].

    Le rapport sur la «Prevention of Addictive Behaviours» (prévention des comportements addictifs) publié par l'Observatoire européen des drogues et toxicomanies couvre également des conduites addictives, telles que les jeux d'argent, et comprend des mesures de prévention ainsi que des recommandations[2].

    Les mesures pour prévenir et traiter ce type de dépendance relèvent de la responsabilité des États membres. La Commission les soutient au moyen, par exemple, de l'action préparatoire «Adocare», qui a évalué les problèmes que les adolescents peuvent rencontrer dans leurs rapports avec les nouvelles technologies, y compris l'utilisation d'internet et de la téléphonie mobile, les jeux, la dépendance aux nouveaux médias, le harcèlement en ligne et la textopornographie[3].

    De plus, la Commission a lancé récemment le portail sur les bonnes pratiques[4] dans le but d'identifier, de diffuser et de transférer les bonnes pratiques afin d'aider les États membres à atteindre les objectifs de développement durable des Nations unies (notamment l'objectif 3.4)[5] et les neuf objectifs de l'Organisation mondiale de la santé relatifs aux maladies non transmissibles[6]. Ce portail est un «guichet unique» servant à consulter les meilleures pratiques et à les soumettre pour évaluation. Toutes les pratiques dans le domaine de la promotion de la santé, de la prévention des maladies et de la gestion des maladies non transmissibles sont bienvenues, y compris celles qui visent à prévenir la dépendance aux jeux vidéo.

    Dernière mise à jour: 29 août 2018
    Avis juridique - Politique de confidentialité