Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 44kWORD 10k
16 février 2020
E-000910/2020/rev.1
Question avec demande de réponse écrite
au vice-président de la Commission/haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité
Article 138 du règlement intérieur
Dominique Bilde
 Réponse écrite 
 Objet: Opération Barkhane contre le terrorisme islamiste au Sahel et soutien européen

Selon Jeune Afrique, le 23 juillet 2019, le général Hanena Ould Sidi, commandant du G5 Sahel depuis à peine un an, a quitté ses fonctions, Mohamed Ould Abdelaziz, alors président de Mauritanie, souhaitant ainsi «protester contre le manque de moyens financiers dont pâtit selon lui cette force»​ (1) ​.

En effet, la France est engagée au Sahel depuis 2013, avec environ 4 000 hommes (2017) (2) . Le G5 Sahel a été constitué en janvier 2014 autour du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad (3) .

Toutefois, les promesses d’aide internationale, notamment issues de la conférence de Bruxelles de février 2018, ont peiné à se concrétiser, les États membres n’apportant quant à eux qu’une participation militaire insuffisante.

Le Figaro notait ainsi que: «seule l’Estonie [...] a annoncé le doublement de son contingent. [...] Le Danemark a renforcé son soutien avec l’arrivée de deux hélicoptères Merlin». Par ailleurs, l’Allemagne aurait, pour sa part, refusé de rejoindre la task-force européenne «Takuba» (4) .

Comment le Haut-Représentant/Vice-Président explique-t-il le refus de l’Allemagne de participer à la taskforce Takuba ?

Comment le Haut-Représentant/Vice-Président envisage-t-il de pallier un éventuel retrait britannique du Sahel à la suite du Brexit ?

(1)https://www.jeuneafrique.com/mag/809555/politique/financement-du-g5-sahel-pourquoi-aziz-a-ecourte-la-mission-du-patron-de-la-force-conjointe/
(2)https://www.letemps.ch/monde/loperation-barkhane-un-bouclier-fragile-sahel
(3)https://www.defense.gouv.fr/operations/barkhane/dossier-de-reference/operation-barkhane
(4)https://www.lefigaro.fr/international/florence-parly-au-sahel-pour-batir-une-coalition-internationale-20200119
Dernière mise à jour: 2 mars 2020Avis juridique - Politique de confidentialité