Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 38kWORD 9k
15 avril 2020
E-002295/2020
Question avec demande de réponse écrite E-002295/2020
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Mathilde Androuët (ID)
 Réponse écrite 
 Objet: La politique européenne et l’industrie pharmaceutique après la crise du COVID-19

De manière inquiétante, la pandémie de COVID-19 en Europe a rendu visible le fait que 70 % à 80 % des substances actives entrant dans la composition de nos médicaments sont produites aujourd’hui en dehors de l’Union européenne, principalement en Chine. Une situation largement similaire aux États-Unis, mais où a été lancée en 2018 la société Civica Rx, alliance de 900 hôpitaux américains représentant 30 % des lits. Ils ont combiné leurs forces pour créer une entreprise pharmaceutique, à but non lucratif, de fabrication de médicaments génériques en tension sur le marché, afin d’assurer leur disponibilité à un prix raisonnable. L’accès aux médicaments de Civica Rx permet ainsi aux hôpitaux comme aux particuliers de réaliser des économies souvent substantielles sur les médicaments qui sont produits, ce qui en outre contraint les multinationales pharmaceutiques à s’engager dans une logique de baisse des prix et d’approvisionnement garanti.

La Commission entend-elle promouvoir cet exemple ou s’en inspirer pour en faire un des éléments constitutifs de la nécessaire reconquête de notre souveraineté pharmaceutique?

Dernière mise à jour: 25 septembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité