Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 37kWORD 9k
20 avril 2020
E-002370/2020
Question avec demande de réponse écrite
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Anne Sander
 Réponse écrite 
 Objet: Procédés de stabilisation tartrique autorisés dans le règlement sur la production biologique

Afin d’éliminer le dépôt naturel de cristaux de tartre dans les bouteilles de vin, les producteurs réalisent une opération de stabilisation tartrique. Pour ce faire, aujourd’hui, les producteurs bios européens ont le choix entre l’ajout d’additifs et une méthode au froid énergivore.

Le règlement (UE) 2018/848 relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques interdit dans les pratiques œnologiques le «traitement par électrodialyse pour assurer la stabilisation tartrique du vin».

La stabilisation tartrique par électrodialyse ou stabilisation éco-sélective est pourtant autorisée dans la production viticole bio d’autres pays, comme c’est notamment le cas aux États-Unis, ce qui représente un risque de compétitivité moindre des vins européens sur le marché mondial.

Ce processus de stabilisation est fiable et il permet de minimiser les pertes de vin lors du procédé et de préserver la qualité du produit final.

Ne nécessitant pas l’utilisation d’additifs chimiques, cette méthode a également une incidence écologique plus satisfaisante que celle au froid puisqu’elle nécessite une consommation d’énergie moindre.

En particulier à l’aube du pacte vert pour l’Europe et de la stratégie de la ferme à la table, la Commission entend-elle inclure la stabilisation éco-sélective aux pratiques œnologiques applicables à la production biologique en révisant le règlement (UE) 2018/848?

Dernière mise à jour: 6 mai 2020Avis juridique - Politique de confidentialité