Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 38kWORD 9k
4 mai 2020
E-002678/2020
Question avec demande de réponse écrite E-002678/2020
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Julie Lechanteux
 Réponse écrite 
 Objet: La dépendance des nations européennes en médicaments, un véritable abandon de souveraineté

L’épidémie de coronavirus a mis en lumière la forte dépendance des nations européennes pour ce qui est de l’approvisionnement en médicaments: un véritable abandon de souveraineté!

Selon un rapport de l’Académie nationale de pharmacie de France du 20 juin 2018 intitulé «Indisponibilité des médicaments», pour 86 % des hôpitaux en Europe, la question des pénuries est devenue un sujet de préoccupation quotidien.

Les principales classes concernées sont les anti-infectieux et les anticancéreux, suivis de près par des médicaments d’urgence-réanimation, des médicaments de cardiologie et les anesthésiques.

Parmi les causes de cette pénurie, le rapport épingle la mondialisation de l’industrie du médicament et la délocalisation de la production des principes actifs vers l’Asie.

Dans un communiqué du 30 mars 2020, l’Académie nationale de pharmacie incite les autorités françaises et communautaires à aider les laboratoires à renouer avec la recherche de nouveaux médicaments chimiques au moyen d’appels d’offres ciblés sur la chimie pour le médicament et l’innovation thérapeutique, à relocaliser, en France et en Europe, la synthèse des principes actifs et la fabrication des médicaments et à développer l’enseignement de la chimie.

Vu ce qui précède, comment la Commission européenne pourrait-elle se faire promotrice d’une relance de la chimie pour le médicament, secteur plus que jamais stratégique?

Dernière mise à jour: 20 mai 2020Avis juridique - Politique de confidentialité