Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 43kWORD 10k
8 mai 2020
E-002868/2020
Question avec demande de réponse écrite
au vice-président de la Commission/haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité
Article 138 du règlement intérieur
Thierry Mariani (ID)
 Réponse écrite 
 Objet: Vers un accord de partenariat et de coopération renforcé entre l’Union européenne et l’Ouzbékistan

Le 11 novembre 2019, à l’issue de sa quinzième réunion, «[le] Conseil de coopération [entre l’Union européenne et l’Ouzbékistan] a pris note des progrès satisfaisants accomplis dans le cadre des négociations en vue de la conclusion d’un nouvel accord de partenariat et de coopération renforcé entre l’[Union européenne] et l’Ouzbékistan, qui ont été lancées en novembre 2018. Ce nouvel accord permettra d’approfondir encore les relations bilatérales et de soutenir le programme de réformes ambitieux actuellement mené en Ouzbékistan» (1) .

Une déclaration qui venait saluer les réformes que Tachkent a mises en place pour se moderniser tout en respectant sa grande histoire. Marqué par la fin de l’Union soviétique, l’Ouzbékistan doit également renforcer son économie.

L’ambition de l’Ouzbékistan est d’obtenir le statut SPG+. Ce régime spécial est une marque de confiance que l’Union européenne accorde à des pays avec lesquels elle entretient des relations. Cette disposition supprime totalement les droits de douane sur 66 % des positions tarifaires (2) .

Pour pouvoir bénéficier de telles aides, les pays qui déposent une demande doivent remplir des critères de vulnérabilité et de développement durable, critères suivant lesquels l’Ouzbékistan a fait de gros efforts.

Allons-nous signer un nouvel accord d’association avant la fin 2020 et étudier sérieusement l’accession de l’Ouzbékistan au statut de SPG+ afin de nouer une relation solide avec ce pilier de l’Asie centrale?

(1)https://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/international-ministerial-meetings/2019/11/11/uzbekistan/
(2)https://trade.ec.europa.eu/tradehelp/fr/spg
Dernière mise à jour: 20 mai 2020Avis juridique - Politique de confidentialité