Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 39kWORD 10k
19 mai 2020
E-003089/2020
Question avec demande de réponse écrite
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Mathilde Androuët (ID)
 Réponse écrite 
 Objet: Les menaces du nouvel accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mexique

Les appels en faveur des relocalisations, de notre souveraineté alimentaire et du respect de l’environnement se sont multipliés ces derniers mois. Pourtant, l’accord commercial avec le Mexique, prévoyant l’importation dans l’Union européenne de nombreux produits bénéficiant de droits de douanes préférentiels, a été finalisé le 28 avril 2020. Il l’a été de nouveau au nom de la théorie selon laquelle les accords de libre-échange mondialisés seraient nécessaires à une Union en récession pour conquérir des marchés en croissance. Or, cet accord prévoit l’importation de plusieurs milliers de tonnes de produits (bœuf, volaille, porc, miel...) particulièrement préjudiciables à nos éleveurs. Quant aux contreparties financières attendues à l’export, notamment sur les produits laitiers, elles font craindre, comme ce fut le cas avec l’accord économique et commercial global conclu avec le Canada (CETA), qu’elles ne bénéficient aux négociants et non aux producteurs européens. De plus, ce nouvel accord autorise l’ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines, jusqu’ici interdites car ne présentant pas de garanties sanitaires suffisantes.

Aussi, en quoi cet accord est-il compatible avec les options d’environnement, de filières courtes et de santé publique défendues par la Commission dans son énoncé du pacte vert pour l’Europe?

Dernière mise à jour: 8 juin 2020Avis juridique - Politique de confidentialité