Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 50kWORD 10k
8 septembre 2020
E-004915/2020
Question avec demande de réponse écrite E-004915/2020
au vice-président de la Commission/haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité
Article 138 du règlement intérieur
Irène Tolleret (Renew), Ilana Cicurel (Renew), Laurence Farreng (Renew), Nathalie Loiseau (Renew), Bernard Guetta (Renew), Stéphanie Yon-Courtin (Renew), Marie-Pierre Vedrenne (Renew), Christophe Grudler (Renew), Pascal Durand (Renew), Véronique Trillet-Lenoir (Renew), Sandro Gozi (Renew), Sylvie Brunet (Renew), Valérie Hayer (Renew), Chrysoula Zacharopoulou (Renew), Hilde Vautmans (Renew), Karen Melchior (Renew), Klemen Grošelj (Renew), Petras Auštrevičius (Renew), Olivier Chastel (Renew), Pierre Karleskind (Renew), Stéphane Bijoux (Renew), Abir Al-Sahlani (Renew), Fabienne Keller (Renew), Bart Groothuis (Renew), Jan-Christoph Oetjen (Renew)
 Réponse écrite 
 Objet: Appel à la libération de Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne spécialiste des droits de l'homme

L’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, spécialiste des droits de l'homme et lauréate du prix Sakharov en 2012, a été condamnée à 33 ans de prison et à 148 coups de fouet pour plusieurs chefs d’accusation, parmi lesquels conspiration contre la sécurité nationale, publication de mensonges et troubles de l’opinion publique. Elle est détenue depuis juin 2018.

Le 10 août 2020, elle a entamé une grève de la faim pour protester contre le maintien en prison des défenseurs des droits de l'homme en Iran, malgré la pandémie et l’inaction des autorités face à celle-ci.

Le 17 août, les forces de sécurité ont arrêté sa fille de 21 ans, Mehraveh Khandan, sous des accusations fallacieuses d’«insulte et d’agression». Elles l’ont ensuite libérée sous caution afin de forcer sa mère à mettre fin à sa grève de la faim.

Depuis le début de la pandémie, des cas de COVID-19 ont été confirmés dans les prisons iraniennes. Les prisonniers ont plaidé auprès des autorités pour qu'elles agissent face aux conditions de surpopulation et d’insalubrité. Ils ont dénoncé l’absence de droits fondamentaux tels que le droit de choisir leur propre avocat et d’avoir un procès équitable.

À la lumière des récents développements, le haut représentant de l’Union européenne / vice-président envisage-t-il de prendre des mesures concrètes et de réitérer l’appel à la libération immédiate de Nasrin Sotoudeh et à la fin du harcèlement judiciaire et juridique dont elle et sa famille font l’objet?

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 21 septembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité