Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 54kWORD 10k
14 octobre 2020
E-005625/2020
Question avec demande de réponse écrite E-005625/2020
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Terry Reintke (Verts/ALE), Marc Angel (S&D), Maria Walsh (PPE), Malin Björk (GUE/NGL), Fabio Massimo Castaldo (NI), Michal Šimečka (Renew), Manuel Bompard (GUE/NGL), Monika Vana (Verts/ALE), Kim Van Sparrentak (Verts/ALE), Manon Aubry (GUE/NGL), Brando Benifei (S&D), Sandro Gozi (Renew), Mario Furore (NI), Esther de Lange (PPE), Frédérique Ries (Renew), Niklas Nienaß (Verts/ALE), Olivier Chastel (Renew), Dietmar Köster (S&D), Radka Maxová (Renew), Karen Melchior (Renew), Frances Fitzgerald (PPE), Gabriele Bischoff (S&D), Kathleen Van Brempt (S&D), Gwendoline Delbos-Corfield (Verts/ALE), Chrysoula Zacharopoulou (Renew), Hannah Neumann (Verts/ALE), Sylwia Spurek (Verts/ALE), Pernando Barrena Arza (GUE/NGL), Robert Biedroń (S&D), Milan Brglez (S&D), Andreas Schieder (S&D), Abir Al-Sahlani (Renew), Fredrick Federley (Renew), Evin Incir (S&D), Alicia Homs Ginel (S&D), Pina Picierno (S&D), Liesje Schreinemacher (Renew), Sándor Rónai (S&D), Magdalena Adamowicz (PPE), Irène Tolleret (Renew), Aurore Lalucq (S&D), Rasmus Andresen (Verts/ALE)
 Objet: Camionnettes diffusant des discours d’incitation à la haine envers les personnes LGBTI en Pologne

En Pologne, un nombre inquiétant de camionnettes (appartenant à des organisations telles que Fundacja Pro – Prawo do życia) circulent régulièrement dans les villes en émettant des discours d’incitation à la haine contre les personnes LGBTI. Elles affirment l’existence d’une «idéologie LGBTI» et associent les personnes LGBTI à des pédophiles. Ces camionnettes sont équipées de haut-parleurs pour diffuser des slogans tels que «Les personnes LGBTI sont des violeurs d’enfants» et seraient occasionnellement escortées par des véhicules de police. Des citoyens sont parfois intervenus eux-mêmes pour bloquer les camionnettes, la police ne prenant aucune mesure pour prévenir ces discours haineux.

Cette rhétorique anti-LGBTI fait écho aux propos d’incitation à la haine tenus par des responsables gouvernementaux à l’encontre des personnes LGBTI.

1. La Commission a-t-elle connaissance de ces événements, et quelles mesures a-t-elle prises pour soulever la question auprès des autorités polonaises, de façon à ce que les discours haineux, y compris de la part d’organisations privées, soient empêchés et/ou sanctionnés?

2. Selon la Commission, cette absence volontaire d’action des autorités en ce qui concerne la diffusion de propos haineux à caractère homophobe et transphobe contrevient-elle à la décision-cadre 2008/913/JAI du Conseil?

3. Quelles actions concrètes la Commission a-t-elle engagées pour sanctionner l’incitation à la haine contre les personnes LGBTI et pour garantir le respect des droits fondamentaux en Pologne, conformément à l’article 2 du traité sur l’Union européenne?

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 30 octobre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité