• EN - English
  • FR - français
Question parlementaire - E-006511/2020Question parlementaire
E-006511/2020

    Remdesivir: le scandale à un milliard d’euros du faux traitement de la COVID-19 acheté par la Commission

    Question avec demande de réponse écrite  E-006511/2020
    à la Commission
    Article 138 du règlement intérieur
    Virginie Joron (ID)

    D’après l’agence Reuters, la Commission a signé le 8 octobre 2020 un contrat avec le laboratoire Gilead pour pouvoir acheter 500 000 doses de remdesivir, à 2000 euros la dose intraveineuse, soit 1,035 milliard d’euros au total[1][2][3].

    Le 9 octobre 2020, l’Union européenne est informée des résultats négatifs[4] d’une étude réalisée dans 405 hôpitaux et 30 pays sur plus de 11 000 malades de la COVID-19 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette étude, rendue publique le 15 octobre 2020, conclut que «l’hypothèse que le remdesivir peut empêcher une fraction substantielle des décès est absolument exclue»[5]. Le 20 novembre 2020, l’OMS déconseille officiellement «l’administration de remdesivir aux patients hospitalisés, quelle que soit la gravité de leurs symptômes, dans la mesure où rien ne prouve à ce jour que le remdesivir améliore pour ces patients les chances de survie et les autres résultats sanitaires».

    Dernière mise à jour: 15 décembre 2020
    Avis juridique - Politique de confidentialité