Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 46kWORD 11k
30 novembre 2020
E-006511/2020
Question avec demande de réponse écrite  E-006511/2020
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Virginie Joron (ID)
 Réponse écrite 
 Objet: Remdesivir: le scandale à un milliard d’euros du faux traitement de la COVID-19 acheté par la Commission

D’après l’agence Reuters, la Commission a signé le 8 octobre 2020 un contrat avec le laboratoire Gilead pour pouvoir acheter 500 000 doses de remdesivir, à 2000 euros la dose intraveineuse, soit 1,035 milliard d’euros au total(1)(2)(3).

Le 9 octobre 2020, l’Union européenne est informée des résultats négatifs(4) d’une étude réalisée dans 405 hôpitaux et 30 pays sur plus de 11 000 malades de la COVID-19 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette étude, rendue publique le 15 octobre 2020, conclut que «l’hypothèse que le remdesivir peut empêcher une fraction substantielle des décès est absolument exclue»(5). Le 20 novembre 2020, l’OMS déconseille officiellement «l’administration de remdesivir aux patients hospitalisés, quelle que soit la gravité de leurs symptômes, dans la mesure où rien ne prouve à ce jour que le remdesivir améliore pour ces patients les chances de survie et les autres résultats sanitaires».

1. Sachant que l’OMS a indiqué qu’elle avait informé​ Gilead de ces résultats négatifs le 23 septembre​ 2020, avant la signature du contrat, quelle procédure a été engagée par la Commission pour dénoncer le contrat et poursuivre devant les tribunaux la société Gilead?

2. Quelle autorité scientifique et quels experts ont identifié et confirmé le besoin de cette immense commande alors que l’OMS a retiré le remdesivir le 4 septembre 2020 de ses recommandations(6) et que les doutes sur l’efficacité de ce produit sont connus depuis février 2020(7)?

(1)https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-eu-remdesivir-idUSKBN26Y25K
(2)https://ec.europa.eu/info/live-work-travel-eu/coronavirus-response/emergency-support-instrument_fr
(3)Le cycle du «traitement» est de six doses. Utiliser le terme «traitement» pour un composant non efficace sur la mortalité paraît délicat. Pour simplifier, le terme «dose» a été utilisé pour traduire un «cycle» de traitement, même si dans la réalité un cycle serait formé de six doses (https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/27/covid-19-comment-gilead-a-vendu-son-remdesivir-a-l-europe_6061300_3244.html?utm_campaign=Lehuit&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&s=09).
(4)https://science.sciencemag.org/content/370/6517/642.full
(5)https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.15.20209817v1.full#disqus_thread
(6)https://www.youtube.com/watch?v=GZDzAKj-_5A vers 7’
(7)https://youtu.be/TqiPK4pts7Y
Dernière mise à jour: 15 décembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité