Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 38kWORD 9k
16 février 2021
E-000947/2021
Question avec demande de réponse écrite  E-000947/2021
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Anne Sander (PPE), Annie Schreijer-Pierik (PPE)
 Réponse écrite 
 Objet: Entrée en vigueur de la législation sur la santé animale et avenir de la colombophilie

Le règlement (UE) 2016/429 et son règlement délégué (UE) 2020/688 entreront en application en avril 2021. Leur dispositif prévoit une mise en quarantaine de 21 jours des oiseaux captifs, y compris les pigeons voyageurs tels que visés à l’article 68 du règlement (UE) 2020/688. Cette exigence pose un problème majeur pour l’avenir de la colombophilie dans la mesure où les opérateurs ne pourront plus organiser de courses de pigeons sur une longue distance comprenant des passages de frontières.

1. Au vu de la nécessité de maintenir la colombiculture dans l’Union européenne et de préserver cette activité traditionnelle, la Commission pourrait-elle préciser les modalités de mise en œuvre de cette quarantaine?

2. Comment la Commission entend-elle concilier cette mise en œuvre et les intérêts du milieu de la colombophilie?

3. Comment les courses de pigeons voyageurs longue distance peuvent-elles être maintenues, notamment lorsqu’elles comportent des franchissements de frontières?

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 5 mars 2021Avis juridique - Politique de confidentialité