Question parlementaire - E-004838/2021Question parlementaire
E-004838/2021

    Politiques d’atténuation du changement climatique – un terreau fertile pour le terrorisme

    Question avec demande de réponse écrite  E-004838/2021
    à la Commission
    Article 138 du règlement intérieur
    Jaak Madison (ID), Angel Dzhambazki (ECR), Andrey Slabakov (ECR), Nicolaus Fest (ID), Laura Huhtasaari (ID), Filip De Man (ID), Guido Reil (ID), Susanna Ceccardi (ID), Athanasios Konstantinou (NI), Hermann Tertsch (ECR), Maximilian Krah (ID), Herve Juvin (ID), Joachim Kuhs (ID)

    En décembre 2020, l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne a publié une brève étude sur la lutte contre le changement climatique et son effet aggravant sur le terrorisme, en particulier dans la région du Sahel[1].

    D’après cette étude, l’argument selon lequel les changements environnementaux attisent la violence, les conflits et le terrorisme ne peut être prouvé ni confirmé. Son auteur va même jusqu’à avancer que ce sont les programmes de protection de l’environnement mis en place au Sahel qui viendraient y alimenter le terrorisme. L’étude conclut que les solutions à prétention universelle appliquées partout sans discernement pour lutter contre les problèmes environnementaux et atténuer le changement climatique mènent droit au désastre. Ainsi, les tensions suscitées par autant de politiques climatiques dictées d’en haut auront eu pour effet de générer, selon l’auteur, un terreau fertile pour les groupes terroristes – au Burkina Faso par exemple.

    Dernière mise à jour: 8 novembre 2021
    Avis juridique - Politique de confidentialité