Procédure : 2016/2966(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : O-000144/2016

Textes déposés :

O-000144/2016 (B8-1816/2016)

Débats :

PV 23/11/2016 - 14
CRE 23/11/2016 - 14

Votes :

Textes adoptés :


Questions parlementaires
PDF 101kWORD 16k
17 novembre 2016
O-000144/2016
Question avec demande de réponse orale O-000144/2016
à la Commission
Article 128 du règlement
Arne Gericke, Julie Girling, Helga Stevens, au nom du groupe ECR

 Objet: Adhésion de l'Union européenne à la convention d'Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes
 Réponse en plénière 

À la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Parlement européen constate que peu de progrès ont été accomplis en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence à caractère sexiste.

La violence à l’égard des femmes et la violence à caractère sexiste constituent une violation des droits fondamentaux et une forme extrême de discrimination, qui est à la fois la cause et la conséquence des inégalités entre les hommes et les femmes.

Le 4 mars 2016, la Commission a proposé l’adhésion de l’Union à la convention d’Istanbul, le premier instrument juridiquement contraignant sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes au niveau international. Tous les États membres de l’Union européenne l’ont signée, mais seulement quatorze d’entre eux l’ont ratifiée.

– Quelles mesures les États membres ont-ils pris dans le cadre de leur législation nationale pour protéger les femmes de la violence?

– Comment la Commission soutient-elle les États membres dans leurs efforts de sensibilisation sur les conséquences dévastatrices de la violence faite aux femmes?

– Selon la Commission, de quelle manière l’adhésion de l’Union européenne à la convention d’Istanbul renforcera-t-elle la protection des femmes face à la violence?

Langue originale de la question: EN
Avis juridique - Politique de confidentialité