Procédure : 2017/2740(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : O-000062/2017

Textes déposés :

O-000062/2017 (B8-0326/2017)

Débats :

PV 13/09/2017 - 21
CRE 13/09/2017 - 21

Votes :

Textes adoptés :


Questions parlementaires
PDF 104kWORD 17k
13 juillet 2017
O-000062/2017
Question avec demande de réponse orale O-000062/2017
à la Commission
Article 128 du règlement
Petra Kammerevert, au nom de la commission de la culture et de l'éducation

 Objet: l'avenir du programme Erasmus+
 Réponse en plénière 

L’année 2017 marque le 30e anniversaire du programme Erasmus+, qui est sans nul doute, l’une des plus grandes réussites de l’Union européenne et compte parmi ses initiatives les plus reconnues. Au cours des 30 dernières années, le programme a profondément évolué et a influencé la vie personnelle et professionnelle de quelque neuf millions d’étudiants, d’apprentis, de volontaires, d’enseignants, d’agents, d’éducateurs et d’animateurs de jeunesse.

Le financement de ce programme a augmenté de 40 % au titre du cadre financier pluriannuel 2014-2020 (CFP) et une augmentation budgétaire supplémentaire est prévue pour les années restantes jusqu’à 2020. L’accès des citoyens européens à Erasmus+ reste toutefois très limité (la Commission indique que seuls quelque 5 % des jeunes de l’Union ont bénéficié du programme) et un nombre important de projets de qualité sont privés de financement faute de ressources suffisantes. Cette situation regrettable crée un sentiment de frustration car le programme ne peut répondre aux attentes élevées des citoyens de l’Union.

Il est par conséquent important, notamment dans le contexte politique actuel, que le 30e anniversaire du programme Erasmus+ ne soit pas uniquement un moment de célébration, mais qu’il soit aussi l’occasion de réfléchir à la meilleure façon d’améliorer le programme, de manière à maximiser son impact sur la vie quotidienne des citoyens de l’Union, notamment les jeunes.

Eu égard à ce qui précède, la Commission pourrait-elle répondre aux questions suivantes.

1. Quels sont les changements qualitatifs et quantitatifs nécessaires pour rendre le programme plus inclusif et accessible à un plus grand nombre de citoyens de l’Union dans la perspective de son examen à mi-parcours et des négociations à venir sur la prochaine génération du programme de l’après-2020? Quels éléments doivent être rejetés, améliorés, renforcés ou mis en place?

2. Il semble que les responsables politiques aient encore plus d’ambition pour le programme au-delà de 2020, notamment pour ce qui concerne la mobilité des étudiants. Parallèlement, le programme se développe et permet de soutenir la mise en place de nouveaux systèmes et initiatives politiques (Erasmus Pro et le corps européen de solidarité notamment). De l’avis de la Commission, quelles sont les réformes budgétaires et financières nécessaires pour permettre à ce programme phare de l’Union européenne d’atteindre ses ambitieux objectifs?

Langue originale de la question: EN
Avis juridique - Politique de confidentialité