Procédure : 2019/2967(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : O-000006/2020

Textes déposés :

O-000006/2020 (B9-0005/2020)

Débats :

PV 12/02/2020 - 18
CRE 12/02/2020 - 18

Votes :

Textes adoptés :


Questions parlementaires
PDF 45kWORD 10k
22 janvier 2020
O-000006/2020
Question avec demande de réponse orale O-000006/2020
au Conseil
Article 136 du règlement
Evelyn Regner
au nom de la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres
 Réponse en plénière 
 Objet: Priorités de l’Union européenne pour la soixante‑quatrième session de la commission de la condition de la femme des Nations unies

Du 16 au 18 mars 2020, une délégation de la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen participera à la 64e session de la commission de la condition de la femme des Nations unies (UN CSW64). Cette session sera consacrée à l’examen et à l’évaluation de la mise en œuvre de la déclaration et du programme d’action de Pékin (Pékin +25), des résultats de la 23e session extraordinaire de l’Assemblée générale et de la pleine réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030. Au cours de cette session, les gouvernements devraient adopter une déclaration politique pour marquer le 25e anniversaire du programme d’action de Pékin. Vingt‑cinq ans après l’adoption du programme d’action de Pékin, les droits des femmes et le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes ne sont toujours pas pleinement respectés. Les femmes d'Europe et du monde entier sont toujours confrontées:

- à des inégalités économiques, notamment la ségrégation sexuelle sur les marchés du travail, un déficit de participation au marché du travail des femmes issues de milieux défavorisés, ainsi que des écarts de rémunération et de pension entre les sexes;

- à la violence (notamment physique, émotionnelle, sexuelle et économique et l’asservissement);

- à un recul de leurs droits (y compris les droits sexuels et génésiques) et à la persistance des stéréotypes;

- à un déficit de représentation dans les processus décisionnels.

La situation actuelle requiert un engagement renouvelé, avec davantage d’ambition, une responsabilité accrue et des ressources importantes.

Le Conseil peut-il préciser les principaux points qui figureront dans les déclarations de l'Union européenne à l’occasion de la 64e session de la commission de la condition de la femme des Nations unies, ainsi que la manière dont les priorités du Parlement seront intégrées? Comment veillera-t-il à ce que l’Union adopte une approche coordonnée et résolue, et à ce que l’engagement en faveur de la déclaration politique soit ferme et ambitieux? Quelles mesures concrètes entend-il inclure afin de garantir de réels progrès sur la voie de l’égalité entre les femmes et les hommes, conformément aux priorités de la présidence actuelle, qui incluent l’autonomisation des femmes dans la société et sur le marché du travail?

Quelles mesures compte-t-il prendre pour faire en sorte que l’Union européenne et ses États membres accélèrent leur engagement en faveur de la mise en œuvre du programme d’action de Pékin et de la déclaration politique de Pékin + 25 en intégrant des objectifs en matière d’égalité entre les hommes et les femmes dans les futurs stratégies et processus politiques pertinents de l’Union, y compris les politiques économiques et budgétaires? Plus précisément, quelles nouvelles mesures seront prises pour intégrer la perspective de genre dans toutes les politiques et tous les programmes de l’Union?

Comment entend-il renforcer sa coopération avec la société civile, en particulier avec les organisations de femmes, afin d’atteindre les objectifs du programme d’action de Pékin et de préparer la position de l’Union européenne lors de la 64e session de la commission de la condition de la femme des Nations unies?

Dépôt: 22/01/2020

Échéance: 23/04/2020

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 24 janvier 2020Avis juridique - Politique de confidentialité