Questions parlementaires
PDF 45kWORD 10k
21 février 2020
O-000017/2020
Question avec demande de réponse orale  O-000017/2020
à la Commission
Article 136 du règlement intérieur
Kati Piri, Tanja Fajon, Tonino Picula, Andreas Schieder
au nom du groupe S&D
 Objet: Ingérence de la Hongrie dans les médias en Slovénie et en Macédoine du Nord

Le portail web slovène Necenzurirano a récemment publié les détails d’une opération de renseignement politique, confirmant les affirmations avancées dans le rapport intitulé «Orban en action pour sauver les mégaphones de Gruevski» que la chaîne de télévision de Macédoine du Nord, TV Nova, avait publié le 8 mai 2018. Les dirigeants hongrois, avec l’aide de banques et de collaborateurs slovènes, ont mis sur pied une opération internationale pour recueillir des renseignements politiques et soutenir les médias qui entretiennent des liens avec le VMRO-DPMNE, parti d’opposition en Macédoine du Nord. Le but de cette opération est de renverser le gouvernement du Premier ministre Zaev lors des élections du 12 avril 2020 et de mettre fin à l’accord de Prespa. Un rôle clé est à mettre au compte des propriétaires de plusieurs médias hongrois proches du Parti démocratique slovène (SDS) de Janez Janša et financés par des entreprises proches du Premier ministre Orban. Necenzurirano a reçu des données et des informations prouvant qu’au moins trois entreprises ayant des liens étroits avec le Fidesz ont gagné 4 millions d’euros lors de l’une de leurs opérations en août 2018, dont 1,5 million d’euros sont restés en Slovénie et 2,5 millions d’euros ont été transférés en Macédoine du Nord. L’Association des journalistes slovènes a constaté que les tentatives visant à discréditer le gouvernement de Macédoine du Nord ainsi que la violence des attaques sont allées jusqu’à menacer la liberté des médias et la démocratie.

1. Comment la Commission peut-elle garantir que les États membres ne s’ingèrent pas dans la vie démocratique des pays candidats et des autres États membres et comment pourra-t-elle empêcher de telles ingérences à l’avenir?

2. La Commission a-t-elle demandé ou demandera-t-elle à la délégation de l’Union européenne à Skopje et à la représentation de la Commission à Ljubljana d’enquêter sur cette affaire? Les conclusions seront-elles rendues publiques?

3. La Commission entend-elle prendre les mesures nécessaires pour obliger Google, Facebook et d’autres géants des technologies à citer la personne morale qui a payé le contenu et la publicité et qui est responsable de la diffusion de fausses nouvelles (comme elle l’a fait à la suite de l’affaire Cambridge Analytica)?

4. La Commission compte-t-elle demander au gouvernement hongrois s’il s’est ingéré dans le fonctionnement démocratique d’un pays candidat et d’un État membre?

5. Quelle analyse la Commission fait-elle des répercussions de ces événements sur la liberté des médias en Macédoine du Nord et en Slovénie?

Dépôt: 21/02/2020

Échéance: 22/05/2020

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 10 novembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité