Questions parlementaires
PDF 49kWORD 10k
1 mars 2020
O-000018/2020
Question avec demande de réponse orale O-000018/2020
à la Commission
Article 136 du règlement intérieur
Manon Aubry (GUE/NGL), Anne-Sophie Pelletier (GUE/NGL), Philippe Lamberts (Verts/ALE), Manuel Bompard (GUE/NGL), Leila Chaibi (GUE/NGL), Clara Ponsatí Obiols (NI), Mick Wallace (GUE/NGL), Idoia Villanueva Ruiz (GUE/NGL), Konstantinos Arvanitis (GUE/NGL), Cornelia Ernst (GUE/NGL), Emmanuel Maurel (GUE/NGL), David Cormand (Verts/ALE), Younous Omarjee (GUE/NGL), Alexandra Geese (Verts/ALE), Saskia Bricmont (Verts/ALE), Viktor Uspaskich (Renew), Patrick Breyer (Verts/ALE), Rosa D'Amato (NI), Markéta Gregorová (Verts/ALE), Aurore Lalucq (S&D), Helmut Scholz (GUE/NGL), Isabella Adinolfi (NI), Marie Toussaint (Verts/ALE), Henrike Hahn (Verts/ALE), Martina Michels (GUE/NGL), Niyazi Kizilyürek (GUE/NGL), Fabio Massimo Castaldo (NI), Hilde Vautmans (Renew), Pierre Larrouturou (S&D), Yannick Jadot (Verts/ALE), Raphaël Glucksmann (S&D), Paul Tang (S&D), Nora Mebarek (S&D), Stelios Kouloglou (GUE/NGL), Miguel Urbán Crespo (GUE/NGL), Alexis Georgoulis (GUE/NGL), Malin Björk (GUE/NGL), Petra De Sutter (Verts/ALE), Ernest Urtasun (Verts/ALE), Anna Cavazzini (Verts/ALE), Özlem Demirel (GUE/NGL), Petros Kokkalis (GUE/NGL), José Gusmão (GUE/NGL), Marc Botenga (GUE/NGL), Maite Pagazaurtundúa (Renew), Eugenia Rodríguez Palop (GUE/NGL), Marisa Matias (GUE/NGL), Helmut Geuking (ECR), Benoît Biteau (Verts/ALE), Gwendoline Delbos-Corfield (Verts/ALE), Claude Gruffat (Verts/ALE), Michèle Rivasi (Verts/ALE), Caroline Roose (Verts/ALE)
 Objet: Reconnaissance faciale et identification dans les lieux accessibles au public

1. Dans le contexte de l’élaboration du livre blanc sur l’intelligence artificielle et de la stratégie pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, la Commission pense-t-elle que le déploiement par les États membres de la reconnaissance faciale et/ou de systèmes d’identification faciale dans les lieux accessibles au publics est incompatible avec l’article 9, paragraphe 1 et paragraphe 2, point g), du règlement général sur la protection des données (RGPD), étant donné qu’il n’est pas «nécessaire pour des motifs d’intérêt public important», une exigence du règlement, et avec l’article 4, paragraphe 1, l’article 8, paragraphe 1, et l’article 10 de la directive en matière de protection des données dans le domaine répressif?

2. La Commission perçoit-t-elle des risques de violations des droits fondamentaux dans le cadre du déploiement par les États membres de la reconnaissance faciale et/ou de systèmes d’identification faciale dans les lieux accessibles au public?

3. Le cas échéant, la Commission envisage-t-elle, en sa qualité de gardienne des traités, d’interdire ces pratiques et/ou d’engager des procédures d’infraction à l’encontre des États membres?

Dépôt: 01/03/2020

Échéance: 02/06/2020

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 25 septembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité