Questions parlementaires
PDF 45kWORD 11k
8 juillet 2020
O-000047/2020
Question avec demande de réponse orale
à la Commission
Article 136 du règlement intérieur
Christine Anderson, Gunnar Beck, Joachim Kuhs, Peter Kofod, Roman Haider, Bernhard Zimniok, Nicolaus Fest, Lars Patrick Berg, Gianantonio Da Re, Gilles Lebreton, Jörg Meuthen, Antonio Maria Rinaldi, Francesca Donato, Rosanna Conte, Alessandra Basso, Marco Zanni, Annalisa Tardino
au nom du groupe ID
 Objet: Attiser la crainte d’utiliser l’argent liquide constitue une fausse information

«Les billets et les pièces en euros sont les seuls à avoir cours légal dans la zone euro. Le cours légal des billets et pièces en euros est protégé par les traités de l’Union et le droit dérivé de l’Union européenne. Pendant la pandémie de COVID-19, les citoyens ont eu tendance à préférer le paiement électronique pour éviter un contact physique et respecter les règles de distanciation», a affirmé la Commission en réponse à la question posée par les députés au Parlement européen Christine Anderson et Gunnar Beck (1) .

Elle semble toutefois ignorer que les clients n’ont, bien souvent, aucune possibilité de choisir entre le paiement en espèces et le paiement par carte. Les institutions de l’Union européenne ont malheureusement donné un mauvais exemple à cet égard. Le paiement en espèces n’est plus possible.

Il n’existe à l’heure actuelle aucune étude valable prouvant une transmission de germes ou du virus de la COVID-19 d’une personne à l’autre via les billets de banque. Cette surréaction, qui répond au principe de précaution et est dénuée de toute base scientifique, prive les citoyens d’une part de leur liberté qu’offre l’utilisation de l’argent liquide.

1. Quels efforts la Commission compte-t-elle déployer pour renforcer la confiance dans l’utilisation sans conditions des billets en euros, y compris pendant une pandémie, en particulier en référence à l’article 127, paragraphe 2, quatrième tiret, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne?

2. Dans le cadre des mesures qu’elle déploie pour lutter contre la désinformation, la Commission compte-t-elle agir contre les informations fabriquées délibérément et suggérant que l’utilisation d’un lecteur de carte réduit l’exposition des citoyens aux germes?

3. À quel point la Commission est-elle résolue à défendre l’utilisation sans restriction des billets en euros?

 

Dépôt: 08/07/2020

Échéance: 09/10/2020

(1)https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2020-002507_EN.html
Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 9 juillet 2020Avis juridique - Politique de confidentialité