Questions parlementaires
PDF 41kWORD 10k
15 septembre 2020
O-000057/2020/rev.1
Question avec demande de réponse orale O-000057/2020/rev.1
à la Commission
Article 136 du règlement intérieur
Frances Fitzgerald, Dennis Radtke
au nom du groupe PPE
 Objet: Action globale de l’Union européenne dans le domaine du soin, y compris la garde d’enfants et les soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées – vers une stratégie européenne pour les aidants

La crise de la COVID-19 a eu des répercussions pour les maisons de retraite en affectant les soins qu’elles prodiguent à leurs résidents, pour les personnes atteintes de maladies chroniques ou de handicap dont la prise en charge est une gageure quotidienne, mais aussi pour les parents sous pression qui travaillent et doivent faire garder leurs enfants. Dans l’Union, moins de la moitié des plus de 32 millions d’enfants n’ayant pas atteint l’âge de la scolarité obligatoire ont accès aux services à la petite enfance. Pour ce qui est des soins aux personnes âgées, la demande dépasse l’offre, et la fourniture de soins dans les établissements de long séjour pose particulièrement problème. La collecte précise des données relatives aux soins disponibles dans l’Union, ventilées par type de soins, notamment pour les malades chroniques et les personnes handicapées, doit être organisée.

Plus de 50 % des aidants de moins de 65 ans cumulent les tâches de soin avec un emploi, et la plupart sont des femmes. Les responsabilités familiales sont l’une des principales raisons pour lesquelles les femmes sont moins présentes sur le marché du travail, nombre d’entre elles décidant de réduire leurs heures de travail ou de quitter un emploi rémunéré. Les données disponibles prouvent l’existence d’un écart entre les sexes en matière de fourniture de soins, qui se répercute sur l’écart de pension entre hommes et femmes. La non-régularisation des soins dispensés par les aidants informels est très problématique.

1. La Commission pourrait-elle indiquer quelles ressources ont été consacrées à la fourniture de services de soins, et au titre de quels programmes de l’actuel cadre financier pluriannuel (CFP)?

2. Peut-elle préciser les ressources du CFP 2021-2027 qu’elle compte utiliser pour répondre à la demande de services de soins et pour lutter contre la faible participation des femmes au marché du travail?

3. Va-t-elle mettre en place des synergies entre les programmes pour la formation tout au long de la vie, pour la recherche et pour le développement des infrastructures, en faveur de la prestation de services de soins?

4. A-t-elle l’intention de collecter des données sur la fourniture de différents types de soins, compte tenu de la stratégie européenne d’égalité entre les hommes et les femmes ainsi que des répercussions de la crise de la COVID-19?

5. Utilisera-t-elle ces données pour examiner plus avant la question du fossé entre les sexes en la matière, en vue d’adopter une stratégie européenne pour les aidants, afin d’améliorer l’égalité, de favoriser l’emploi et de garantir la fourniture de soins de qualité?

6. Agira-t-elle comme une plateforme pour faciliter l’échange des meilleures pratiques en matière de services de soins de qualité, accessibles et abordables, et en ce qui concerne les différents modèles de prestation de services de soins?

7. Envisage-t-elle de se pencher sur la situation des aidants informels et de partager les bonnes pratiques des États membres en matière de régularisation de leur travail?

Dépôt: 15/09/2020

Échéance: 16/12/2020

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 27 octobre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité