Question parlementaire - P-004602/2011Question parlementaire
P-004602/2011

    Extraction de la «terre rare» néodyme en Chine et nuisances environnementales qui en résultent

    Question avec demande de réponse écrite P-004602/2011
    à la Commission
    Article 117 du règlement
    Daniel Caspary (PPE)

    L'élément chimique néodyme (ND60), qui appartient au groupe des «terres rares», est utilisé entre autres pour la production des éoliennes européennes. Par ailleurs, 97 % de la production mondiale de néodyme provient de Chine.

    L'année dernière, la Chine a décidé de relever ses normes environnementales. Selon les médias, la Chine ne respecterait pas cette obligation qu'elle s'est elle-même imposée dans le cas du néodyme. L'extraction et la séparation chimique du ND60 des autres roches génèrent des déchets hautement toxiques. De plus, ces procédés libèrent de l'uranium et du thorium radioactifs qui, après le traitement, infiltrent les nappes phréatiques, provoquant ainsi des dommages à long terme pour l'environnement et les hommes dans la région.

    1. La Commission est-elle au fait du problème posé par la présence de néodyme dans les éoliennes?

    2. Existe-t-il déjà des exigences environnementales concernant l'introduction du néodyme? Dans l'affirmative, sont-elles respectées?

    3. Quelles mesures la Commission prend-elle en cas de non-respect de ces exigences environementales?

    4. Les entreprises européennes recourant déjà au néodyme dans leurs produits sont-elles juridiquement tenues de contrôler leurs sous-traitants en ce qui concerne le respect des exigences environnementales?

    5. Quelles sont les conséquences de la teneur en néodyme sur le bilan environnemental général d'une éolienne?

    JO C 314 E du 27/10/2011