Question parlementaire - P-002498/2020Question parlementaire
P-002498/2020

    La 5G, le virus et l’effet immunodépresseur de l’exposition prolongée aux ondes électromagnétiques de radiofréquence

    Question prioritaire avec demande de réponse écrite P-002498/2020
    à la Commission
    Article 138 du règlement intérieur
    Michèle Rivasi (Verts/ALE), Klaus Buchner (Verts/ALE), Ivan Vilibor Sinčić (NI), Anja Hazekamp (GUE/NGL), Eleonora Evi (NI), Piernicola Pedicini (NI), Ivo Hristov (S&D)

    Des études scientifiques montrent qu’une courte exposition aux ondes radio renforce le système immunitaire, mais qu’une exposition prolongée l’affaiblit. Ces deux effets ne sont pas contradictoires. Le mécanisme en cause est particulièrement bien compris et a été étudié dans de nombreux articles de recherche [1]   [2]   [3]   [4] : les ondes radio ouvrent les canaux calciques des membranes cellulaires et augmentent la concentration en radicaux libres.

    L’ouverture des canaux calciques crée un environnement très favorable à la réplication des virus. Certains virus ouvrent en effet des canaux calciques pour pouvoir se répliquer. Cela a même été démontré dans le cas du coronavirus delta porcin (PDCoV) [5] .

    La propagation des infections virales est probablement accélérée par l’exposition aux ondes radio. Il faut tenir compte de ce cofacteur dans l’analyse de la pandémie actuelle, au même titre que la pollution de l’air et le tabagisme.

    Dernière mise à jour: 5 octobre 2020
    Avis juridique - Politique de confidentialité