Index 
 Précédent 
 Suivant 
 Texte intégral 
Procédure : 2015/2343(INI)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : A8-0042/2017

Textes déposés :

A8-0042/2017

Débats :

PV 15/03/2017 - 16
CRE 15/03/2017 - 16

Votes :

PV 16/03/2017 - 6.7
Explications de votes

Textes adoptés :

P8_TA(2017)0092

Procès-verbal
Mercredi 15 mars 2017 - Strasbourg

16. Conséquences constitutionnelles, juridiques et institutionnelles de la politique de sécurité et de défense commune: possibilités offertes par le traité de Lisbonne (débat)
CRE

Rapport sur les conséquences constitutionnelles, juridiques et institutionnelles de la politique de sécurité et de défense commune: possibilités offertes par le traité de Lisbonne [2015/2343(INI)] - Commission des affaires étrangères - Commission des affaires constitutionnelles. Rapporteurs: Michael Gahler et Esteban González Pons (A8-0042/2017)

Michael Gahler et Esteban González Pons présentent le rapport.

Intervient Ian Borg (Président en exercice du Conseil), au nom de la Vice-présidente de la Commission/Haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Interviennent Jean Arthuis (rapporteur pour avis de la commission BUDG), Arnaud Danjean, au nom du groupe PPE, qui répond également à une question "carton bleu" de Doru-Claudian Frunzulică, Enrique Guerrero Salom, au nom du groupe S&D, Kazimierz Michał Ujazdowski, au nom du groupe ECR, Jozo Radoš, au nom du groupe ALDE, Sabine Lösing, au nom du groupe GUE/NGL, Tamás Meszerics, au nom du groupe Verts/ALE, Patrick O'Flynn, au nom du groupe EFDD, Mario Borghezio, au nom du groupe ENF, Eleftherios Synadinos, non inscrit, György Schöpflin, Knut Fleckenstein, Geoffrey Van Orden et Charles Goerens.

PRÉSIDENCE: Bogusław LIBERADZKI
Vice-président

Interviennent Kostas Chrysogonos, Fabio Massimo Castaldo, Jean-Luc Schaffhauser, José Ignacio Salafranca Sánchez-Neyra, Jo Leinen, qui répond également à une question "carton bleu" de Paul Rübig, Anders Primdahl Vistisen, Urmas Paet, Jiří Pospíšil, Ramón Jáuregui Atondo, Zdzisław Krasnodębski, Tunne Kelam, Gilles Pargneaux, Marek Jurek, David McAllister, Jens Geier, Michèle Alliot-Marie, Boris Zala, Francisco José Millán Mon, Nikos Androulakis, Andrey Kovatchev, Laima Liucija Andrikienė, Jaromír Štětina et Othmar Karas.

Interviennent selon la procédure "catch the eye" Csaba Sógor, Caterina Chinnici, Ivan Jakovčić, Konstantinos Papadakis, Costas Mavrides, Notis Marias, Nicola Caputo et Takis Hadjigeorgiou.

Interviennent Ian Borg, Michael Gahler et Esteban González Pons.

Le débat est clos.

Vote: point 6.7 du PV du 16.3.2017.

Avis juridique - Politique de confidentialité