Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

 Index 
 Précédent 
 Suivant 
 Texte intégral 
Procédure : 2001/2519(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycles relatifs aux documents :

Textes déposés :

RC-B5-0107/2001

Débats :

Votes :

Textes adoptés :

P5_TA(2001)0100

Textes adoptés
Jeudi 15 février 2001 - Strasbourg
Droits de l'homme : Laos
P5_TA(2001)0100RC-B5-0107/2001

Résolution du Parlement européen sur la situation en matière de droits de l'homme en République démocratique populaire lao

Le Parlement européen,

-  vu ses résolutions antérieures sur la République démocratique populaire lao,

-  vu l'accord cadre signé le 29 avril 1997 entre l'Union européenne et la République démocratique populaire lao, établissant les bases de la coopération entre les deux parties,

-  vu la "Déclaration de Vientiane” adoptée à l'issue de la 13e conférence interministérielle UE-ANASE des 11 et 12 décembre 2000,

A.  considérant que le Laos coordonne jusqu'en 2002 les relations entre l'Union européenne et l'ANASE, et qu'il a donc joué un rôle moteur en vue de promouvoir la Déclaration de Vientiane, notamment les dispositions selon lesquelles les pays signataires "s'engagent à promouvoir et à protéger l'ensemble des droits des êtres humains”,

B.  considérant que de nombreux rapports internationaux font état dans ce pays de violations graves et répétées des droits de l'homme, en particulier la détention arbitraire de prisonniers politiques dans des conditions qui portent atteinte à la dignité et à la vie humaines et la répression de manifestations réclamant le respect des droits fondamentaux, le principe d'élections libres, le multipartisme et la démocratie,

C.  considérant notamment les cas des prisonniers politiques MM. Thongsouk Saysangkhi (mort en prison en 1998), Latsamy Khamphoui et Feng Sakchittaphong, les responsables du "Mouvement du 26 octobre 1999", MM. Thongpraseuth Keuakoun, Kamphouvieng Sisa-At, Seng-Aroun Phengphanh, Bouavanh Chanmanivong et Keochay, ainsi que le leader de la "Marche du 17 novembre 2000", M. Phommachanh Phannorath, encore détenus sans avoir été jugés et dans des conditions contraires aux règles internationales,

D.  saluant la signature par le gouvernement laotien, le 7 décembre 2000, des deux conventions des Nations unies sur les droits de l'homme, l'une concernant les droits civils et politiques, et l'autre les droits économiques, sociaux et culturels,

E.  considérant que le changement réel vers la démocratie est une des conditions nécessaires en vue d'aboutir de façon pacifique à la réconciliation nationale et au développement du Laos;

1.  invite les autorités laotiennes à procéder au plus vite à la ratification et à la mise en œuvre des deux conventions de l'ONU sur les droits de l'homme;

2.  demande au gouvernement de la République démocratique populaire lao de libérer tous les prisonniers de conscience et de garantir le plein exercice de leurs droits fondamentaux, qu'ils soient politiques, civils ou religieux;

3.  demande aux autorités laotiennes de promouvoir le principe de réconciliation nationale et de prendre les mesures nécessaires pour engager le pays sur la voie de la démocratie;

4.  demande aux autorités laotiennes de garantir l'exercice de la liberté de la presse sous toutes ses formes, y compris la circulation des informations sur Internet;

5.  charge sa délégation compétente de traiter des sujets susmentionnés lors de la prochaine rencontre interparlementaire UE- République démocratique populaire lao;

6.  charge sa Présidente de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission et au Président de la République démocratique populaire lao.

Avis juridique - Politique de confidentialité