«Ravi de surfer sur la vague de générosité qui déferle sur la Lituanie et de contribuer ainsi à la lutte contre le coronavirus»

Tadas travaille dans une bibliothèque qui a concentré tous ses efforts dans la mise en place de solutions innovantes pour lutter contre la COVID-19 Lituanie, Kaunas

La bibliothèque municipale Vincas Kudirka de Kaunas, en Lituanie, a rapidement recentré ses efforts sur la lutte contre la COVID-19 en produisant de manière simple mais efficace des poignées de porte qui s’actionnent sans les mains. Le personnel de la bibliothèque a utilisé toutes les imprimantes 3D disponibles pour fabriquer des systèmes qui se fixent sur toutes les portes pour pouvoir les ouvrir sans toucher la poignée. En plus de cette innovation, l’équipe de bibliothécaires et des ingénieurs informatiques ont imprimé des centaines de visières protectrices pour le personnel médical.

«Pour éviter de gaspiller de la nourriture, nous avons décidé de l’offrir aux hôpitaux locaux. Rapidement, cette habitude est devenue un véritablement mouvement solidaire»

Odeta Offre des repas gratuits aux équipes médicales et aux banques alimentaires grâce aux dons du public Lituanie, Vilnius

Lorsque la chaîne de restaurants d’Odeta, «Jurgis ir drakonas», s’est trouvée avec d’importantes quantités de denrées alimentaires sur le point de devoir être jetées, elle a décidé de les cuisiner et d’offrir ces repas au personnel des hôpitaux de Vilnius et Kaukas. Après avoir partagé l’initiative sur les réseaux sociaux, elle a reçu des propositions de contributions de la part de particuliers et d’entreprises des quatre coins du pays : grâce à leurs dons, Odeta et ses collègues offrent des repas aux soignants, mais approvisionnent aussi gratuitement les banques alimentaires locales et les personnes dans le besoin.

«En ces temps de pandémie, les gens ont toujours besoin d’une assistance médicale pour des problèmes qui ne sont pas liés au COVID-19»

Mindaugas A créé un service en ligne gratuit qui propose des conseils médicaux de base pendant la durée du confinement Lituanie, Vilnius

Les services médicaux consacrent une grande partie de leurs ressources au COVID-19, ce qui a eu pour effet de priver certains citoyens de leurs médecins, dentistes, physiothérapeutes et psychologues habituels. Mindaugas, lui-même, médecin, a créé une page Facebook où chacun peut poser des questions d’ordre médical et recevoir une réponse rapidement (entre 10 minutes et 24 heures, selon l’urgence de la demande). En plus de prodiguer des conseils médicaux de base aux patients, cela permet d’alléger la charge de travail du personnel médical en première ligne et d’économiser des fonds publics, qui peuvent ainsi être consacrés à des postes plus essentiels ou plus urgents.

«Ensemble, nous pouvons changer la donne»

Gabija et Ieva Ont lancé une campagne de financement participatif pour approvisionner les hôpitaux en équipements de protection Lituanie, Vilnius

Avec leurs collègues de Laisves TV («TV Liberté»),qui est à la fois média en ligne et ONG, Gabija et Ieva ont lancé une campagne de financement participatif pour acheter des équipements de protection destinés aux hôpitaux, en particulier ceux des régions les plus reculées, où la situation est encore plus sérieuse que dans les grandes villes. En deux semaines, elles ont déjà réuni plus de 2 millions d’euros. Elles collaborent également avec les entreprises locales du secteur de la mode pour les aider à réorienter leur production vers les équipements de protection.

«La crise offre des possibilités qu'il faut mettre à profit pour rassembler»

Robertas fabrique des équipements de protection destinés aux professionnels de la santé Lituanie, Vilnius

Avec l’aide de bénévoles, Robertas a lancé la production à grande échelle (plusieurs centaines de milliers d’exemplaires) d’équipements de protection individuelle destinés aux professionnels de la santé en Lituanie. En six semaines, ils ont déjà produit plus de 100 000 masques chirurgicaux, plus de 240 000 masques antibactériens jetables et plus de 20 000 combinaisons et surblouses jetables. Le travail de Robertas et des bénévoles qui l’entourent a permis de compenser en partie la pénurie d’équipements de protection. Les initiatives de ce type permettent aux professionnels de santé de travailler en toute sécurité et leur évitent de rejoindre les rangs des patients.

«Le projet le plus rapide et fédérateur que nous ayons jamais construit»

Eimantas et Tomas aident les hôpitaux lituaniens à acheter du matériel médical Lituanie, Vilnius

Grâce au soutien de la communauté technologique de Lituanie, Eimantas, Tomas et leurs collègues de l’entreprise Tesonet sont parvenus à récolter 440 000 euros pour acheter du matériel médical destiné aux hôpitaux lituaniens. Partis de zéro, ils ont monté l’ensemble du projet en 72 heures à peine et ont permis de doter le principal hôpital du pays en respirateurs et d’acheter d’autres équipements indispensables pour combattre cette crise, comme des combinaisons de protection ou des masques de coton destinés aux maisons de retraite. Les initiatives de ce type viennent compléter le programme RescEU de l’Union, qui regroupe les équipements médicaux de manière à ce que les approvisionnements nécessaires puissent atteindre rapidement les États membres confrontés à des pénuries.