«Nous prenons très au sérieux la sécurité de nos passagers, de nos chauffeurs et du personnel auxiliaire»

Mario, Marthese et Joseph Garantissent des déplacements sûrs aux passagers et aux employés Malte, Qormi

Certaines personnes peuvent angoisser à l’idée de prendre un bus en pleine pandémie. Mais les habitués du réseau des transports en commun de Malte sont peut-être moins anxieux que les autres. «Nous prenons très au sérieux la sécurité de nos passagers, de nos chauffeurs et du personnel auxiliaire», déclarent Mario, Marthese et Joseph. Comme l’ensemble du personnel des transports en commun de Malte, ces trois employés ont continué à travailler pour aider ceux qui n’avaient pas d’autre alternative aux transports publics pour effectuer des voyages importants. Ils ont dû s’adapter à de nouvelles habitudes, ce qu'ils ont fait consciencieusement. «Nous avons commencé par la politique «On ne rend pas la monnaie». Comme son nom l’indique, les passagers qui achètent leur billet dans le bus doivent payer le montant exact. Aucun passager ne peut rester debout dans le bus, et nous nettoyons soigneusement les véhicules plusieurs fois par jour.» Tous les employés des transports en commun de Malte qui sont en contact avec le public reçoivent systématiquement du désinfectant pour les mains et des masques de protection. Les passagers, eux, doivent porter un masque de protection ou à visière quand ils attendent le bus et lorsqu’ils sont à bord. Des écrans de protection ont également été installés dans chaque véhicule pour protéger les chauffeurs et les passagers.

«La pandémie de COVID-19 m’a montré que nous avons tous de grandes capacités d’adaptation»

Casa Antonia offre des services de soin de haute qualité aux personnes âgées Malte, Balzan

La Casa Antonia est une maison de soins et de repos privée située à Balzan (Malte). Depuis le 18 mars, 115 membres du personnel se relaient sur le site, où ils vivent et travaillent par périodes de trois semaines. Il sont auxiliaires de vie, infirmiers, cuisiniers, agents de nettoyage, responsables de la maintenance, jardiniers ou encore agents d’encadrement. Actuellement, la Casa Antonia fournit l’hébergement, les repas, la lessive, l’eau, l’électricité et l’accès à internet à 70 personnes supplémentaires chaque jour. Les employés se sont extrêmement bien adaptés à cette situation exceptionnelle, qui les force à vivre loin de leurs familles pour de longues périodes. Nombre d’entre eux n’avaient jamais vécu en communauté auparavant, mais partagent actuellement leur espace de vie avec des collègues du monde entier et travaillent plus d’heures qu’en temps normal. Vivre sur son lieu de travail représente un défi, mais cela a également permis aux employés de se découvrir de nombreux talents. Les cuisiniers ont appris à préparer des plats asiatiques pour remonter le moral de leurs collègues asiatiques, et le personnel responsable de la maintenance diffuse de la musique le soir pour divertir les résidents.

«Chacun doit faire sa part»

Mark fait en sorte que chacun puisse disposer d’aliments frais Malte, San Pawl il bahar

Mark élève des moutons et produit des aliments traditionnels maltais. Il a décidé de contribuer à la lutte contre cet ennemi silencieux: il a restreint l’accès des visiteurs à sa ferme tout en continuant à produire des denrées alimentaires, activité essentielle en ces temps difficiles. Il a consacré davantage de temps à la distribution de produits frais en porte-à-porte aux personnes vulnérables, étant donné que celles-ci sont souvent dans l’incapacité de sortir de chez elles et risquent par conséquent de souffrir de la faim. Toutes les personnes qui ont besoin de nourriture peuvent le contacter par l’intermédiaire de ses publications sur les réseaux sociaux. Il trouve alors un moyen de leur faire parvenir ses produits. Pour ce faire, il travaille en étroite collaboration avec son fils. Il est fier de constater que d’autres agriculteurs de Malte et de Gozo ont manifesté leur solidarité d’une manière similaire. Les agriculteurs de tout le continent travaillent dur afin de continuer à nourrir l’Europe, malgré les difficultés qu’ils rencontrent. L’Union européenne continuera à soutenir les agriculteurs et les producteurs de denrées alimentaires, à collaborer avec les États membres et à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et garantir le bien-être des citoyens européens.

«Notre mission: nourrir les héros en première ligne»

Saviour a fourni des repas au personnel hospitalier Malte, Balzan

La poissonnerie de luxe Bottarga à Malte prend soin du personnel hospitalier en première ligne en veillant à ce qu’il reçoive des repas dignes de ce nom. Ses employés ont donné de leur temps pour préparer des repas pour les soignants de l’hôpital Mater Dei. C’est la manière que ses chefs ont choisie pour contribuer aux efforts de lutte contre la pandémie et exprimer leur gratitude envers ceux qui prennent des risques pour aider les malades. Partout en Europe, des gens mettent leurs talents et leurs ressources à la disposition de nos héroïques professionnels de santé.

«Nous rassembler est plus important que jamais»

Zoe, Vegard, Keit et Niels ont organisé un «festival confiné» qui a permis à des artistes de se produire et au public de profiter d’activités culturelles tout en restant à la maison Malte, La Valette

La crise actuelle a entraîné le report ou l’annulation d’un grand nombre d’événements. À Malte, Zoe, Vegard, Keit et Niels ont organisé un «festival confiné» pour que les artistes continuent à jouer devant un public, mais en ligne. Ces initiatives entretiennent un lien social essentiel, quand les gens sont isolées chez eux Les manifestations culturelles soutienent le moral et nourrissent un sentiment d’appartenance. Désormais l’équipe prépare un espace permanent pour les événements en ligne. Le secteur de la culture est constitué de créateurs individuels et PME, ainsi que d’associations caritatives. Leur statut les empêche souvent de prétendre aux aides nationales ou européennes. Pour que les fonds de l’UE bénéficient à ce secteur, les députés européens demandent à la Commission de renforcer le mécanisme de garantie - programme Europe créative - en le complétant par une avance sur le budget 2021 ou en transférant des crédits du Fonds européen pour les investissements stratégiques.

«Ensemble, nous pouvons mieux lutter contre le coronavirus»

Chef Dario Crée des liens avec d’autres établissements pour soutenir les travailleurs en première ligne Malte, Kirkop

Le secteur de la restauration et les établissements ont été durement frappés par le COVID-19. Pour remédier à cette situation, Chef Dario a créé l’ONG «Feeding Heroes Malta», qui fonctionne uniquement grâce aux dons publics et à ses propres contacts. Cette organisation lui a permis de limiter le gaspillage alimentaire et de soutenir les chefs qui seraient autrement restés sans emploi. Il a commencé par collecter les denrées alimentaires dont les restaurants ne voulaient plus et les matières premières auprès des fournisseurs. Il a recruté les chefs des restaurants fermés afin de cuisiner les repas. Cette opération constitue un grand succès dans la mobilisation de la profession et a permis de créer une solution novatrice et durable face à la crise provoquée par la pandémie de COVID-19.

«Les histoires nous font voyager au-delà des quatre murs entre lesquels nous sommes enfermés»

Marija Procure de la joie aux enfants et fait appel à leur imagination Malte, Mtarfa

Rester chez soi est un défi pour tous les membres de la famille, en particulier pour les plus jeunes d’entre nous. Pour tenter d’alléger autant que possible cette épreuve, un groupe de cinq femmes fait tout son possible pour apporter de la joie aux enfants et stimuler leur imagination en leur racontant des histoires. Elles ont créé une page Facebook baptisée «My Storytime», où elles proposent une sélection d’histoires et de poèmes en anglais et en maltais, pour des publics de différents âges. Les lecteurs et lectrices s’enregistrent eux-mêmes pendant que les fondatrices se chargent de tout le travail en coulisses, notamment le montage, la planification, les réponses aux questions et le recrutement de nouveaux lecteurs. L’enthousiasme suscité a été phénoménal, puisque près de 4 300 personnes se sont abonnées à la page depuis son lancement le 23 mars. Vous aussi, partagez vos solutions créatives et devenez une source d’inspiration pendant la crise du COVID-19 en utilisant #EuropéensContreLeCovid19.