Please fill this field
Nathalie COLIN-OESTERLÉ Nathalie COLIN-OESTERLÉ
Nathalie COLIN-OESTERLÉ

Group of the European People's Party (Christian Democrats)

Member

France - Les centristes (France)

Date of birth : , Ollioules

Written explanations of vote Nathalie COLIN-OESTERLÉ

Members can submit a written explanation of their vote in plenary. Rule 194

Objection pursuant to Rule 112(2) and (3): Genetically modified soybean MON 87751 × MON 87701 × MON 87708 × MON 89788 (B9-0411/2020) FR

17-12-2020

La Commission européenne a proposé de mettre sur le marché des produits contenant du soja génétiquement modifié MON 87751 × MON 87701 × MON 87708 × MON 89788, consistant en ce soja ou produits à partir de celui-ci.
Néanmoins, il me semble primordial que nos décisions soient prises en fonction des éléments scientifiques les plus stricts et répondant aux procédures les plus avancées. Or, notre agence nationale française, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), effectue des analyses plus poussées que celles de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et n'a pu finaliser ses analyses en attente de plus d'informations de la part des demandeurs et donc éliminer tout risque pour la santé. C’est pourquoi, malgré le respect de la procédure européenne, je me suis abstenue. Nous ne devons pas prendre de risques lorsqu’il s’agit de la santé de nos citoyens.

Objection pursuant to Rule 112(2) and (3): Genetically modified maize MON 87427 × MON 89034 × MIR162 × MON 87411 and genetically modified maize combining two or three of the single events MON 87427, MON 89034, MIR162 and MON 87411 (B9-0413/2020) FR

17-12-2020

La Commission européenne a proposé de mettre sur le marché des produits contenant du maïs génétiquement modifié MON 87427 × MON 89034 × MIR162 × MON 87411 ou du maïs génétiquement modifié combinant deux ou trois des événements uniques MON 87427, MON 89034, MIR162 et MON 87411.
Néanmoins, il me semble primordial que nos décisions soient prises en fonction des éléments scientifiques les plus stricts et répondant aux procédures les plus avancées. Or, notre agence nationale française, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), effectue des analyses plus poussées que celles de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et a estimé que la mise sur le marché de cet OGM pouvait représenter un risque pour la santé. C’est pourquoi, malgré le respect de la procédure européenne, j’ai voté contre cette mise sur le marché. Nous ne devons pas prendre de risques lorsqu’il s’agit de la santé de nos citoyens.

Objection pursuant to Rule 112(2) and (3): Genetically modified maize MIR604 (SYN-IR6Ø4-5) (B9-0414/2020) FR

17-12-2020

La Commission européenne a proposé de mettre sur le marché des produits contenant du maïs génétiquement modifié MIR604 (SYN-IR6Ø4-5), consistant en ce maïs ou produits à partir de celui-ci.
Néanmoins, il me semble primordial que nos décisions soient prises en fonction des éléments scientifiques les plus stricts et répondant aux procédures les plus avancées. Or, notre agence nationale française, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), effectue des analyses plus poussées que celles de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et a estimé que la mise sur le marché de cet OGM pouvait représenter un risque pour la santé. C’est pourquoi, malgré le respect de la procédure européenne, j’ai voté contre cette mise sur le marché. Nous ne devons pas prendre de risques lorsqu’il s’agit de la santé de nos citoyens.

Objection pursuant to Rule 112(2) and (3): Genetically modified maize MON 88017 (MON-88Ø17-3) (B9-0415/2020) FR

17-12-2020

La Commission européenne a proposé de mettre sur le marché des produits contenant du maïs génétiquement modifié MON 88017 (MON-88Ø17-3), consistant en ce maïs ou produits à partir de celui-ci.
Néanmoins, il me semble primordial que nos décisions soient prises en fonction des éléments scientifiques les plus stricts et répondant aux procédures les plus avancées. Or, notre agence nationale française, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), effectue des analyses plus poussées que celles de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et a estimé que la mise sur le marché de cet OGM pouvait représenter un risque pour la santé. C’est pourquoi, malgré le respect de la procédure européenne, j’ai voté contre cette mise sur le marché. Nous ne devons pas prendre de risques lorsqu’il s’agit de la santé de nos citoyens.

Objection pursuant to Rule 112(2) and (3): Genetically modified maize MON 89034 (MON-89Ø34-3) (B9-0416/2020) FR

17-12-2020

La Commission européenne a proposé de mettre sur le marché des produits contenant du maïs génétiquement modifié MON 89034 (MON-89Ø34-3), consistant en ce maïs ou produits à partir de celui-ci.
Néanmoins, il me semble primordial que nos décisions soient prises en fonction des éléments scientifiques les plus stricts et répondant aux procédures les plus avancées. Or, notre agence nationale française, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), effectue des analyses plus poussées que celles de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et a estimé que la mise sur le marché de cet OGM pouvait représenter un risque pour la santé. C’est pourquoi, malgré le respect de la procédure européenne, j’ai voté contre cette mise sur le marché. Nous ne devons pas prendre de risques lorsqu’il s’agit de la santé de nos citoyens.

Implementation of the EU water legislation (B9-0401/2020) FR

17-12-2020

J'ai voté en faveur de la résolution sur la mise en œuvre de la législation de l’Union européenne relative à l’eau. Cette résolution rappelle que bien que des avancées majeures ont été faite grâce à cette législation comme la mise en place d'un cadre de gouvernance de la gestion intégrée de l’eau ou encore le ralentissement de la détérioration de la qualité de l’eau, tous les objectifs ne sont toujours pas atteints (manque de financement, lenteur, application insuffisante, explosion des dérogations, absence d’intégration aux politiques sectorielles) et le principe de récupération des coûts est peu appliqué par les États membres. Dans ce texte nous demandons également à la Commission en outre de mettre à jour la liste des substances chimiques annexée à la directive-cadre sur l’eau, à rationaliser et améliorer les systèmes de surveillance de la qualité de l’eau, à soutenir les États membres par une assistance technique et le partage de bonnes pratiques ainsi qu’à prendre des mesures visant à poursuivre les infractions à cette législation. C'est un message fort que nous envoyons par cette résolution, nous voulons une application réelle et efficace de la législation!

EU Security Union Strategy (B9-0421/2020) FR

17-12-2020

J’ai voté en faveur de la résolution sur la stratégie de l’UE pour l’Union de la sécurité. La stratégie présentée par la Commission est saluée mais certains pans méritent toutefois d’être renforcés afin de toujours mieux protéger les citoyens européens et notre espace de liberté. Il s’agit notamment de la lutte contre la criminalité organisée, y compris la traite des êtres humains et les abus sexuels sur les enfants, la corruption et le terrorisme qui sont des priorités. Une vigilance accrue doit également être portée sur le renforcement des agences européennes comme EUROPOL et FRONTEX, sur la cybercriminalité, sur les trafics (armes, drogues, organes..) ou sur les menaces hybrides comme la désinformation ou les discours de haine.

Draft amending budget No 10/2020: Increase of payment appropriations and other adjustments to expenditure and revenue (A9-0252/2020 - Monika Hohlmeier) FR

15-12-2020

J’ai voté contre le projet de budget rectificatif n°10/2020. S’il comportait des éléments intéressants et nécessaires comme le renforcement du Fonds européen agricole de garantie (FEAGA) et du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), le versement de nouveaux fonds au titre de la préadhésion à la Turquie est une ligne rouge. Je demande l’arrêt des financements directs et indirects adressés au gouvernement turc au titre du mécanisme de pré-adhésion. L'hypocrisie doit cesser. Seule la société civile turque est légitime à percevoir des fonds européens. Aussi, il faut mettre un terme à toutes les négociations relatives à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Il est important de privilégier le versement de fonds, par exemple, aux deux fonds précités afin d’accompagner toujours mieux le secteur agricole européen, si important pour notre indépendance alimentaire.

Escalating tensions in Varosha following the illegal actions by Turkey and the urgent need for the resumption of talks (B9-0355/2020) FR

26-11-2020

J’ai voté en faveur de la résolution qui traite de l’escalade des tensions à Varosha suite aux actions illégales de la Turquie et à la nécessité urgente de reprendre les pourparlers. Cette résolution intervient dans le cadre de la réouverture de la zone littorale de Varosha, ville chypriote abandonnée après l’intervention de l’armée turque en 1974, et à la déclaration du président Erdogan qui préconise la création de deux États sur l’île de Chypre. Le président turc contrôle la zone de Chypre Nord avec le soutien du président nouvellement élu, Ersin Tatar, un islamo-nationaliste, et n’hésite pas à entretenir le brasier du conflit actuel entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan en incitant ce dernier à reconnaître officiellement la République de Chypre Nord. Les déclarations, les décisions et les actions du président turc engendrent une escalade de violences et des contestations à Chypre mais aussi des tensions avec la Grèce. Je demande l’arrêt des financements directs et indirects adressés au gouvernement turc au titre du mécanisme de pré-adhésion. L'hypocrisie doit cesser. Seule la société civile turque est légitime à percevoir des fonds européens. Aussi, il faut mettre un terme à toutes les négociations relatives à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

Abortion rights in Poland (B9-0373/2020) FR

26-11-2020

J’ai voté en faveur de la résolution sur le droit à l’avortement en Pologne. Le 22 octobre 2020, le Tribunal constitutionnel polonais décidait de rendre l‘avortement quasi-illégal. La position du Tribunal constitutionnel aboutit en effet à priver presque totalement les Polonaises de l’accès à l’IVG, qui était déjà notablement restreint. L’avortement ne serait désormais possible qu’en cas de grossesse résultant d’un viol, d’un inceste ou en cas de mise en danger de la santé. Ce retour en arrière sur le droit à l’IVG est dangereux. J’estime que l’accès à l’avortement légal et contrôlé devrait être la norme afin de permettre aux femmes de choisir elle-même du maintien ou non de leur grossesse. En cas de restriction du droit à l’IVG, les pratiques d’avortements clandestins pourraient devenir de plus en plus fréquentes, mettant en péril la vie des femmes qui s’y risqueront.

Contact

Bruxelles

Strasbourg