Jérémy DECERLE Jérémy DECERLE
Jérémy DECERLE

Groupe Renew Europe

Membre

France - Liste Renaissance (France)

Date de naissance : , Saint-Remy

Accueil Jérémy DECERLE

Membre

AGRI
Commission de l'agriculture et du développement rural
D-BR
Délégation pour les relations avec la République fédérative du Brésil

Membre suppléant

INTA
Commission du commerce international
DPAP
Délégation pour les relations avec le Parlement panafricain

Dernières activités

Convention de La Haye de 1980 sur les aspects civils de l'enlèvement international d'enfants: adhésion des Philippines (A9-0300/2021 - Gilles Lebreton)

25-11-2021
Explications de vote écrites

. – En tant que député pro-européen, convaincu de l’intérêt et de l’importance de défendre l’intérêt des enfants quelles que soient leurs origines, j’adhère pleinement au principe d’autorisation par les États Membres de l’Union Européenne de l’adhésion des Philippines à la Convention de la Haye du 25 octobre 1980. Cette dernière a pour mission essentielle de combattre l’enlèvement parental d’enfants en instaurant un système de coopération entre les Autorités nationales, et une procédure rapide de retour de l’enfant dans son État de résidence habituelle. Approuvant cette adhésion, j’ai soutenu donc le rapport législatif de Mr Gilles Lebreton. J’entends néanmoins préciser que mon soutien à ce rapport, dont le rapporteur est issu des rangs du groupe d'extrême-droite ID, ne saurait en aucun cas être interprété comme un lien et un soutien de ma part à ce groupe politique et aux positions eurosceptiques qu’il défend, et auxquelles je suis fermement opposé.

Projet de budget rectificatif nº 6/2021: doses supplémentaires de vaccin en faveur des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, renforcement du MPCU et autres ajustements des dépenses et des recettes (A9-0329/2021 - Pierre Larrouturou)

24-11-2021
Explications de vote écrites

. – J’ai voté en faveur de cet ajustement budgétaire car, il permettra de fournir des millions de doses supplémentaires de vaccins, via COVAX, au pays qui en ont le plus besoin. Néanmoins, la méthode –maladroite- qu'emploie souvent la Commission européenne, consistant à réaffecter des fonds européens déjà fléchés, en l'occurrence ici des fonds FEADER, doit être impérativement revue. Il n'est pas admissible que des fonds du développement rural puissent avoir été non-utilisés, alors même que la Commission nous disait plus tôt dans l'année ne pas disposer de fonds pour aider un certain nombre de secteurs agricoles en crise. Il n'est pas plus admissible que certains pays puissent ne pas parvenir à utiliser tous les moyens mis à leur disposition pour assurer le développement rural. Un travail important est à mener pour mieux communiquer sur les opportunités et mieux accompagner les porteurs de projet. Quant aux besoins urgents à couvrir, comme les vaccins, il ne serait certainement pas dénué de bon sens que d'envisager, comme nous l'avons fait pour l'agriculture, la création d'une réserve spécifiquement abondée et activable en cas de crises majeures (sanitaire, par exemple).

Contact

Bruxelles

Parlement européen
Bât. WILLY BRANDT
04M045
60, rue Wiertz / Wiertzstraat 60
B-1047 Bruxelles/Brussel
Strasbourg

Parlement européen
Bât. WINSTON CHURCHILL
M02032
1, avenue du Président Robert Schuman
CS 91024
F-67070 Strasbourg Cedex