Please fill this field
Hélène LAPORTE Hélène LAPORTE
Hélène LAPORTE

Groupe «Identité et démocratie»

Membre

France - Rassemblement national (France)

Date de naissance : , Villeneuve-sur-Lot

Accueil Hélène LAPORTE

Membre

BUDG
Commission des budgets
FISC
Sous-commission des affaires fiscales
DLAT
Délégation à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine

Membre suppléante

ECON
Commission des affaires économiques et monétaires
BECA
Commission spéciale sur la lutte contre le cancer
D-MX
Délégation à la commission parlementaire mixte UE-Mexique
DASE
Délégation pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud-Est et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE)
DACP
Délégation à l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE

Dernières activités

Modifications corrélatives du règlement ETIAS: coopération policière et judiciaire (A9-0254/2020 - Jeroen Lenaers)

07-06-2021
Explications de vote écrites

Le règlement (UE) 2018/1240 a créé le système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages (ETIAS) pour les ressortissants de pays tiers exemptés de l’obligation d’être en possession d’un visa lors du franchissement des frontières extérieures. Il a fixé les conditions et les procédures relatives à la délivrance ou au refus d’une autorisation de voyage en vertu de ce système. Ce rapport vise à modifier le règlement actuel afin de connecter le système central ETIAS aux autres systèmes d’information de l’UE. Ce système intègre une approche proportionnée dans le traitement des données puisque ne sont susceptibles d’identification que les ressortissants de pays tiers qui ont fait l’objet de condamnations dans les États membres. Le système ETIAS n’a pas vocation à empiéter sur les compétences des Etats membres mais demeure au contraire un outil de coopération et de coordination des Etats membres au sein de l’UE en matière de sécurité intérieure. J’ai voté en faveur de ces rapports qui proposent un moyen de contrôle par les Etats membres des flux migratoires accru, du fait de l’amélioration de l’interopérabilité des systèmes d'information de l’UE dans le domaine de la coopération policière et judiciaire, de l’asile et de l’immigration.

Modifications corrélatives du règlement ETIAS: frontières et visas (A9-0255/2020 - Jeroen Lenaers)

07-06-2021
Explications de vote écrites

Le règlement (UE) 2018/1240 a créé le système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages (ETIAS) pour les ressortissants de pays tiers exemptés de l’obligation d’être en possession d’un visa lors du franchissement des frontières extérieures. Il a fixé les conditions et les procédures relatives à la délivrance ou au refus d’une autorisation de voyage en vertu de ce système. Ce rapport vise à modifier le règlement actuel afin de connecter le système central ETIAS aux autres systèmes d’information de l’UE. Ce système intègre une approche proportionnée dans le traitement des données puisque ne sont susceptibles d’identification que les ressortissants de pays tiers qui ont fait l’objet de condamnations dans les États membres. Le système ETIAS n’a pas vocation à empiéter sur les compétences des Etats membres mais demeure au contraire un outil de coopération et de coordination des Etats membres au sein de l’UE en matière de sécurité intérieure. J’ai voté en faveur de ces rapports qui proposent un moyen de contrôle par les Etats membres des flux migratoires accru, du fait de l’amélioration de l’interopérabilité des systèmes d'information de l’UE dans le domaine de la coopération policière et judiciaire, de l’asile et de l’immigration.

Mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation: demande EGF/2020/003 DE/ GMH Guss - Allemagne (A9-0189/2021 - Jens Geier)

07-06-2021
Explications de vote écrites

Le 15 décembre 2020, l’Allemagne a présenté la demande EGF/2020/003 DE/GMH Guss en vue d’obtenir une contribution financière du FEM à la suite de 585 licenciements survenus dans 4 filiales de la société Guss GmbH situées dans les régions de niveau NUTS 2 de Düsseldorf et d’Arnsberg. À la suite de cette demande, la Commission a conclu que les conditions d’octroi d’une contribution financière du FEM étaient remplies. Le 27 avril 2021, la Commission a adopté une proposition de décision relative à la mobilisation du FEM en faveur de l’Allemagne afin de soutenir la réinsertion sur le marché du travail de 476 bénéficiaires visés, c’est-à-dire des travailleurs licenciés dans le secteur économique relevant de la division 4 (« Métallurgie »). La demande porte sur 476 travailleurs licenciés visés et sollicite la mobilisation d’un montant total de EUR 1 081 706 du FEM, soit 60 % du coût total des actions proposées, en faveur de l’Allemagne. J’ai voté en faveur de ce texte qui apporte un soutien aux travailleurs licenciés.

Hélène LAPORTE
Hélène LAPORTE

Sur EP NEWSHUB

Compter, toujours compter, établir des jauges qu'il ne faudrait pas dépasser au risque d'être confrontés à la furie de ces élus extrémistes. Après ça, osera-t-on encore dire que le @RNational_off est dangereux pour le monde culturel ? https://t.co/VJeghj9o6A 

Je suis toujours écœurée quand je lis ce type d’information, le traumatisme de la victime lui ne sera jamais prescrit. https://t.co/MFFj5L1534 

Je représente notre délégation française du @RNational_off lors de la réunion préparatoire de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, qui se tiendra samedi à Strasbourg. Nous y défendrons une #Europe des nations et des coopérations. 🇫🇷 https://t.co/iOIKr7DuGn 

Contact

Bruxelles

Strasbourg