Cristian-Silviu BUŞOI : 8ème législature 

Groupes politiques 

  • 01-07-2014 / 01-07-2019 : Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-Chrétiens) - Membre

Partis nationaux 

  • 01-07-2014 / 01-07-2019 : Partidul Naţional Liberal (Roumanie)

Membre 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Délégation à la commission parlementaire d'association UE-Ukraine
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Délégation à l'Assemblée parlementaire Euronest
  • 19-01-2017 / 01-07-2019 : Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie

Membre suppléant 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Délégation à la commission parlementaire mixte UE-Turquie
  • 23-09-2014 / 01-07-2019 : Délégation pour les relations avec l'Inde
  • 19-01-2017 / 01-07-2019 : Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs
  • 14-03-2018 / 01-07-2019 : Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire

Activités parlementaires principales 

Contributions aux débats en séance plénière 
Discours prononcés en séance plénière et déclarations écrites relatives aux débats en séance plénière. Article 204 et article 171, paragraphe 11, du règlement intérieur.

Rapport(s) - en tant que rapporteur 
Un rapporteur est nommé par la commission parlementaire saisie au fond pour élaborer un rapport sur les propositions législatives, budgétaires ou autres. Les rapporteurs peuvent ce faisant consulter des experts et les parties prenantes. Ils sont également chargés de rédiger des amendements de compromis et d’engager des négociations avec les rapporteurs fictifs. Les rapports adoptés en commission sont ensuite examinés et mis aux voix en séance plénière. Article 55 du règlement intérieur.

Rapport(s) - en tant que rapporteur fictif 
Pour chaque rapport, les groupes politiques désignent, au sein de la commission saisie au fond, un rapporteur fictif qui suivra l’évolution des travaux et négociera des compromis avec le rapporteur. Article 215 du règlement intérieur.

Avis - en tant que rapporteur 
Les commissions peuvent élaborer un avis sur le rapport de la commission saisie au fond; cet avis porte sur les matières qui relèvent de leur champ de compétence. Les rapporteurs de ces avis sont également chargés de rédiger des amendements de compromis et d’engager des négociations avec les rapporteurs fictifs de l’avis. Articles 56 et 57 ainsi qu’annexe VI du règlement intérieur.

AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif au Fonds social européen plus (FSE+)  
- ENVI_AD(2018)627836 -  
-
ENVI 
AVIS sur la chaîne de blocs: une politique commerciale tournée vers l’avenir  
- ITRE_AD(2018)623833 -  
-
ITRE 
AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil portant établissement du programme-cadre pour la recherche et l’innovation «Horizon Europe» et définissant ses règles de participation et de diffusion  
- ENVI_AD(2018)625441 -  
-
ENVI 

Avis - en tant que rapporteur fictif 
Les groupes politiques désignent un rapporteur fictif pour avis qui suivra l’évolution des travaux et négociera des compromis avec le rapporteur. Article 215 du règlement intérieur

AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil concernant l’évaluation des technologies de la santé et modifiant la directive 2011/24/UE  
- ITRE_AD(2018)620890 -  
-
ITRE 
AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil modifiant le règlement (UE) nº 1303/2013 du Parlement européen et du Conseil du 17 décembre 2013 portant dispositions communes relatives au Fonds européen de développement régional, au Fonds social européen, au Fonds de cohésion, au Fonds européen agricole pour le développement rural et au Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, portant dispositions générales applicables au Fonds européen de développement régional, au Fonds social européen, au Fonds de cohésion et au Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche et abrogeant le règlement (CE) nº 1083/2006 du Conseil pour ce qui est de l’appui aux réformes structurelles dans les États membres  
- ITRE_AD(2018)622212 -  
-
ITRE 

Proposition(s) de résolution 
Des propositions de résolution sont déposées sur des sujets d’actualité à la demande d’une commission, d’un groupe politique ou d’au moins 5 % des députés. Elles sont mises aux voix en séance plénière. Articles 132, 136, 139 et 144 du règlement intérieur.

Questions orales 
Les questions avec demande de réponse orale suivie d'un débat, adressées à la Commission européenne, au Conseil ou à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union, peuvent être déposées par une commission, un groupe politique ou au moins 5 % des députés qui composent le Parlement. Article 136 du règlement intérieur.

Grandes interpellations 
Les grandes interpellations avec demande de réponse écrite et débat, adressées à la Commission européenne, au Conseil ou à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union, peuvent être déposées par une commission, un groupe politique ou au moins 5 % des députés qui composent le Parlement. Article 139 et annexe III du règlement intérieur.

Autres activités parlementaires 

Explications de vote écrites 
Les députés peuvent expliquer par écrit leur vote en plénière. Article 194 du règlement intérieur.

Mécanisme visant à lever les obstacles juridiques et administratifs dans un contexte transfrontalier (A8-0414/2018 - Matthijs van Miltenburg) EN  
 

. ‒ Border regions in Europe tend to perform less well economically, have higher unemployment rates and have relatively underdeveloped infrastructure compared to regions that are more centrally located in the Member States. It is estimated that if 20% of existing border obstacles were to be removed, border regions would gain 2% in GDP. In light of these issues, the Commission has put forward a ‘proposal on a mechanism to resolve legal and administrative obstacles in a cross-border context’ (ECBM) which would promote effective cross-border cooperation and consequently, improve the wealth and wellbeing of the inhabitants and their quality of life in the EU’s border regions.
However, the proposal should aim to add a voluntary tool to the toolbox that Member States have at their disposal to boost cross-border cooperation. Further it is necessary that Member States are able to choose on a case-by-case basis whether to use the ECBM or an existing mechanism for each individual joint project, to allow for greater administrative flexibility. I support the proposal set out, it is crucial that no region of the Union be left behind and that everyone can benefit from economic growth and development

Projet d'accord sur la coopération entre Eurojust et la Géorgie (A8-0065/2019 - Sylvia-Yvone Kaufmann) EN  
 

The Eurojust-Georgia Cooperation agreement follows the model of similar agreements concluded by Eurojust in the past. The purpose of such agreements is to foster cooperation as regards combating serious crime, especially organised crime and terrorism. Organised crime groups originating in Georgia are operating in EU Member States. Moreover, Georgia is a post-conflict nation with a large stock of weapons remaining in the country with the potential for being trafficked. Georgia has been increasingly used to launder illicit proceeds generated by various organised criminal groups (OCGs). Thus, such an agreement can foster greater cooperation in the fight against such OCGs and is very much in the interest of the Union and Georgia, since such OCGs are a transnational issue.
Such cooperation will also aid Georgian authorities to ensure continuous fulfilment of their obligations and their serious commitment to preventing and fighting organised crime. Ultimately, I support the agreement on cooperation between Eurojust and Georgia; fighting organised crime is very much in the interest of both the Union and Georgia. Further, the agreement will foster greater trust and security between the Union and Georgia and will help prevent future organised crime from flourishing or taking place.

Évaluation des technologies de la santé (A8-0289/2018 - Soledad Cabezón Ruiz) EN  
 

The Commission’s proposal is timely and represents a high degree of added value for the EU. It constitutes a further step towards closer EU integration, especially necessary in an area as critical as health. The fundamental aim of the proposal is to introduce a joint clinical assessment of health technologies at EU level. The right to health is a fundamental right. It is important to the integrity of the individual, but also a key factor in social cohesion and economic productivity. However, the Union requires better clinical evidence as the basis for determining the relative efficacy and therapeutic benefits of medicines, i.e. quality. Further, there are serious concerns about the growing difficulties faced by European citizens in terms of accessing suitable treatment in the EU. The proposals suggest a directive is necessary which makes global regulation possible, clears the way for the right balance to be struck between all parties and interests, with the focus on the patient, and guarantees access to medicines. It is crucial that all citizens of the Union have access to high-quality healthcare and medicines and that difficulties within the internal market are brought to an end. Thus, in my capacity as IMCO rapporteur, I strongly support this proposal.

Questions écrites 
Les députés peuvent poser un nombre défini de questions avec demande de réponse écrite au président du Conseil européen, au Conseil, à la Commission et à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union. Article 138 et annexe III du règlement intérieur.

Déclarations écrites (jusqu’au 16 janvier 2017) 
***Cet instrument n’existe plus depuis le 16 janvier 2017**. Une déclaration écrite était une initiative portant sur un sujet entrant dans le domaine de compétence de l’Union. Elle pouvait être cosignée par plusieurs députés dans un délai de 3 mois.

Déclaration écrite sur les maladies respiratoires chroniques  
- P8_DCL(2016)0115 - Caduque  
Alberto CIRIO , Karin KADENBACH , Catherine STIHLER , Kateřina KONEČNÁ , Biljana BORZAN , Eva KAILI , Piernicola PEDICINI , David BORRELLI , Damiano ZOFFOLI , Sirpa PIETIKÄINEN , Nessa CHILDERS , Cristian-Silviu BUŞOI  
Date d'ouverture : 24-10-2016
Échéance : 24-01-2017
Nombre de signataires : 249 - 25-01-2017
Déclaration écrite sur l'accès à l'emploi pour les personnes atteintes de troubles neurologiques ou d'affections entraînant des douleurs chroniques  
- P8_DCL(2016)0112 - Caduque  
Marian HARKIN , Jeroen LENAERS , Daciana Octavia SÂRBU , Jean LAMBERT , Ivo VAJGL , Dame Glenis WILLMOTT , Biljana BORZAN , Jana ŽITŇANSKÁ , José BLANCO LÓPEZ , Eva KAILI , Jutta STEINRUCK , Elena GENTILE , Heinz K. BECKER , Brian HAYES , Roberta METSOLA , Miroslav MIKOLÁŠIK , Sirpa PIETIKÄINEN , Sofia RIBEIRO , Bogdan Brunon WENTA , Cristian-Silviu BUŞOI , Karin KADENBACH , Merja KYLLÖNEN  
Date d'ouverture : 24-10-2016
Échéance : 24-01-2017
Nombre de signataires : 179 - 25-01-2017
Déclaration écrite sur l’insuffisance cardiaque  
- P8_DCL(2016)0110 - Caduque  
Annie SCHREIJER-PIERIK , Aldo PATRICIELLO , Cristian-Silviu BUŞOI , Sirpa PIETIKÄINEN , Andrey KOVATCHEV , Pascal ARIMONT , Marc TARABELLA , Victor NEGRESCU , Miriam DALLI , Nicola CAPUTO , Daciana Octavia SÂRBU , Karin KADENBACH , Nessa CHILDERS , Ian DUNCAN , Stelios KOULOGLOU , Monica MACOVEI , Patricija ŠULIN  
Date d'ouverture : 24-10-2016
Échéance : 24-01-2017
Nombre de signataires : 236 - 25-01-2017

Déclarations 

Déclaration d''intérêts financiers 

Déclarations de participation de députés à des manifestations organisées par des tiers 

Contact