Please fill this field
Anne-Sophie PELLETIER Anne-Sophie PELLETIER
Anne-Sophie PELLETIER

Klub zastupnika Ujedinjene europske ljevice i Nordijske zelene ljevice

Članica

Francuska - La France Insoumise (Francuska)

Datum rođenja : , Besançon

Početna stranica Anne-Sophie PELLETIER

Članica

IMCO
Odbor za unutarnje tržište i zaštitu potrošača
D-JP
Izaslanstvo za odnose s Japanom
DASE
Izaslanstvo za odnose s državama jugoistočne Azije i Zajednicom naroda jugoistočne Azije (ASEAN)

Zamjenica

TRAN
Odbor za promet i turizam
LIBE
Odbor za građanske slobode, pravosuđe i unutarnje poslove
PETI
Odbor za predstavke
DANZ
Izaslanstvo za odnose s Australijom i Novim Zelandom

Posljednje aktivnosti

Ponovno pokretanje istražnog postupka protiv premijera Češke Republike zbog zlouporabe sredstava EU-a i potencijalnog sukoba interesa (B9-0192/2020) FR

19-06-2020
Obrazloženja glasovanja (napisan.)

. – Cette résolution est destinée à dénoncer de possibles conflits d’intérêts concernant l’utilisation de fonds européens. En l’occurence les soupçons visent le Premier ministre tchèque Andrej Babis. Un rapport de l'OLAF affirme qu’un complexe agricole et hôtelier près de Prague, Store Nest, propriété de Babis, a obtenu une subvention de 2 millions d’euros de fonds européens en 2008. Ces faits sont très graves et discréditent l’attribution de ces fonds, notamment des fonds de la PAC.
Les conflits d’intérêts sont un fléau au sein de l’Union, aussi bien dans les États membres qu’au sein des institutions qui ne sont pas épargnées. Ils doivent donc être
étroitement surveillés et ne faire l’objet d’aucune concession. S’il y a dérive, elle doit
être sanctionnée et c’est pourquoi j’ai soutenu cette résolution.
Par ailleurs, rappelons que M Babis, est membre du parti ANO 2011, allié à la
République en Marche au sein du groupe Renew.
La corruption n’est pas seulement une perte économique pour les pays qui reçoivent
des subventions de l’Union. Elle sape également la confiance des citoyennes et des
citoyens et entretient un climat de défiance envers les financements européens.

Istočno partnerstvo uoči sastanka na vrhu u lipnju 2020. (A9-0112/2020 - Petras Auštrevičius) FR

19-06-2020
Obrazloženja glasovanja (napisan.)

. – Une grande partie de la politique de partenariat extérieur de l’Union européenne vise à écarter les pays, proches des frontières de l’UE, de l’influence russe. Ce rapport traite du partenariat entre l’UE et six pays d’Europe orientale ou du Caucase : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République de Moldavie et l’Ukraine.
Il propose un renforcement de ce partenariat oriental. Les promesses de rapprochement et d'adhésion sont mises en avant dans ce texte, pourtant il est clair que ces promesses sont trompeuses et sous-estiment les difficultés de l’Union. Une meilleure coopération dans le domaine de la sécurité est aussi un objectif de l’Union européenne, qui souhaite contrecarrer l’influence russe dans ces pays traditionnellement proches de la Russie. Nous ne croyons à cette vision restrictive et étroite des relations diplomatiques.
Cette logique d’affrontement m’a amenée à voter contre ce texte, qui n’est pas à la
hauteur des enjeux de politiques extérieures actuels. L’alignement de notre politique
extérieure avec celle de l’OTAN et donc des Etats-unis ne peut être une voie d’avenir pour notre continent.

Zapadni Balkan, nakon sastanka na vrhu 2020. (A9-0091/2020 - Tonino Picula) FR

19-06-2020
Obrazloženja glasovanja (napisan.)

. – Ce rapport sur les Balkans occidentaux (Serbie, Monténégro, Macédoine, Albanie) considérait que « la politique d’élargissement est l’une des politiques les plus réussies » de l’UE. Pourtant, les précédents élargissements ont démontré les limites de cette construction européenne essentiellement économique et suivant une approche libérale. De nombreuses problématiques de dumping social, mais aussi environnemental, ont suivi l’adhésion des douze derniers États-membres, principalement d’Europe centrale et de l’Est. Des menaces pèsent également sur les
libertés. Contrairement à ce qu’il affirme, ce rapport ne tire pas les enseignements des élargissements précédents.
Comme toujours, le Parlement, bloqué dans sa position atlantiste, demande aux pays
balkaniques de s’aligner sur la politique étrangère de l’Union, donc de l’OTAN, et
d’approuver les sanctions contre la Russie.
Notre programme pour les élections européennes était clair sur ce point : conditionner tout nouvel élargissement à une harmonisation sociale, fiscale et environnementale préalable. À défaut, ce serait un élargissement provoquant guerre économique et dumping. Les positions contradictoires sur le processus d’élargissement de certains dirigeants européens nuisent à la crédibilité européenne dans les Balkans. C’est pourquoi j’ai choisi de voter contre ce texte.

Anne-Sophie PELLETIER
Anne-Sophie PELLETIER

Na EP NEWSHUB-u

Les députés #LREM recherchant le volet social du quinquennat #RemaniementMinisteriel https://t.co/0HBDXZKf3A 

#Macron tiraillé entre la droite et la droite au moment du #RemaniementMinisteriel https://t.co/FpRmG5UxHt 

#LREM qui réfléchit aux solutions à apporter à la crise démocratique #RemaniementMinisteriel #Thread https://t.co/tDu0yVsOnr 

Kontakt

Bruxelles

Strasbourg