Please fill this field
Marc BOTENGA Marc BOTENGA
Marc BOTENGA

Eiropas Apvienotā kreiso un Ziemeļvalstu Zaļo kreiso spēku grupa

Loceklis

Beļģija - Parti du Travail de Belgique (Beļģija)

Dzimšanas gads : , Bruxelles

Sākums Marc BOTENGA

Loceklis

ITRE
Rūpniecības, pētniecības un enerģētikas komiteja
DACP
Delegācija ĀKK un ES apvienotajā parlamentārajā asamblejā

Aizstājējs

EMPL
Nodarbinātības un sociālo lietu komiteja
DPAL
Delegācija attiecībām ar Palestīnu

Deputāta darbība pēdējā laikā

Jaunā DFS, pašu resursi un atveseļošanas plāns FR

15-05-2020
Rakstiski balsojumu skaidrojumi

. – Cette résolution hétéroclite négociée et approuvée par 5 partis contient forcément des éléments de langage que je peux partager. Ainsi, les 5 partis acceptent par exemple une taxe sur les transactions financières. Mais on y chercherait en vain une réponse claire aux deux questions fondamentales qui se posent aujourd’hui tant pour le Plan de relance que pour le Cadre pluriannuel financier. Premièrement qui paiera ? Les 5 partis initiateurs (sociaux-chrétiens, socialistes, libéraux, verts et nationalistes) refusent de parler d’impôt sur la fortune ou même d’un taux minimum effectif de taxation pour les multinationales. Plus qu'une occasion manquée, il semble s’agir d’un signe prémonitoire. D’autant plus que le texte ne contient aucune exclusion de conditionnalités dangereuses du type Troïka, ni une remise en question de l'austérité. Cette omission ouvre la voie à un retour en force des règles de l'austérité faisant payer la crise aux travailleurs par la destruction accélérée des services publics. Deuxième question ouverte : qui profitera ? Les services publics, l’investissement public et même la santé semblent un détail dans ce texte. Par contre, les 5 partis donnent une place de choix à l'investissement privé. L'argent public servirait donc avant tout à soutenir les profits privés ?

Ceturtā dzelzceļa tiesību aktu pakete: transponēšanas perioda pagarināšana FR

15-05-2020
Rakstiski balsojumu skaidrojumi

Proroger le délai de transposition du quatrième paquet ferroviaire est une bonne chose. Abroger ce paquet qui détricotera davantage encore notre service public serait encore mieux. Dans ce sens, il est plus que regrettable que la prorogation ne soit que de quelques mois et que ce texte insiste lourdement sur les mesures de contrôle et de suivi de l’application de ce paquet. C'est donner le signal de vouloir renforcer la pression sur les Etats-Membre pour qu'ils détruisent leur service public.

Vakcīnas un terapija Covid-19 kontekstā (debates) EN

14-05-2020 P9_CRE-PROV(2020)05-14(2-154-0000)
Plenārsēdes debašu dokumenti
Marc BOTENGA
Marc BOTENGA

Vietnē “EP Newshub”

Manifestation devant l’usine #Renault de #Maubeuge contre la décision de supprimer 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en #France. https://t.co/UVrBwFZnlz 

« Serve un piano di investimenti pubblici per la salute pubblica e l’emergenza sociale e climatica. Non proposte volte a rafforzare le grandi multinazionali » dico in una intervista incrociata con @ManonAubryFr @OezlemADemirel e @sirarego https://t.co/SH8VWCU7LP  @LeftAvvenimenti

Het was één van de interessantste ideeën van #NextGenerationEU. Amper twee dagen later torpedeert Commissaris Thierry Breton het. Dat hij tot voor kort zélf CEO van een multinational was, heeft daar natuurlijk niets mee te maken. https://t.co/57S7H5XUhj 

Kontakti

Bruxelles

Strasbourg