Please fill this field
Mathilde ANDROUËT Mathilde ANDROUËT
Mathilde ANDROUËT

Fractie Identiteit en Democratie

Lid

Frankrijk - Rassemblement national (Frankrijk)

Geboortedatum : , Rueil Malmaison

Home Mathilde ANDROUËT

Lid

REGI
Commissie regionale ontwikkeling
DASE
Delegatie voor de betrekkingen met de Zuidoost-Aziatische landen en de Associatie van Zuidoost-Aziatische staten (ASEAN)

Laatste activiteiten

Actieprogramma voor de Unie op het gebied van gezondheid voor de periode 2021-2027 (“EU4Health-programma”) (A9-0196/2020 - Cristian-Silviu Buşoi) FR

13-11-2020
Schriftelijke stemverklaringen

Ce programme est emblématique de la volonté de la Commission de se mêler de tout, ici en s’attaquant à la santé l’une des seules compétences exclusives qui reste aux Etats membres et qui doit le rester. Il se veut la réponse à ceux qui ont réclamé sur fond de crise de la COVID-19, une « Union européenne de la santé ». L’objectif est de faire en sorte que l’UE dispose de tous les outils nécessaires pour faire face aux défis sanitaires, à toute nouvelle menace à l’échelle nationale et européenne. Or, il est tout de même assez malvenu que l’Union qui a apporté la démonstration de son incompétence dans sa gestion de la crise sanitaire, veuille maintenant se mêler de notre santé ! Cette crise a révélé que des instruments et organes de surveillance existent déjà, quand bien même ont ils été mal utilisés. C’est pourquoi la Commission devrait s’atteler à une réorientation de ces instruments, au lieu de vouloir créer, à grand renfort de milliards, de nouveaux programmes inopérants. Les quelques (rares) points positifs de ce texte ne suffisent pas à le sauver. J’ai voté résolument contre.

Investeringsplan voor een duurzaam Europa – financiering van de Green Deal (A9-0198/2020 -Siegfried Mureşan, Paul Tang) FR

13-11-2020
Schriftelijke stemverklaringen

Entre le Pacte vert et le Plan de relance, ce sont 1.500 Mds € qu’il faudra financer. L’UE aura besoin nécessairement de nouvelles ressources propres, lesquelles pèseront comme un impôt supplémentaire sur le dos des Français . Depuis l’adoption du Pacte vert et de l’objectif de neutralité climatique, l’UE doit trouver pour adapter ses politiques entre 662 et 1.000 Mds d’ici 2030. Ces sommes seraient issues à la fois des ressources budgétaires de l’UE, d’une mobilisation des budgets nationaux et des investisseurs privés. Ce rapport d’initiative formule dans ce contexte beaucoup de demandes et de conseils...pas toujours judicieux. Par exemple, les nouvelles ressources propres proposées sont ainsi les mêmes que celles évoquées pour financer le remboursement des 750 Mds du Plan de relance. Assurément, il y aurait un problème de double emploi, la même ressource finançant plusieurs politiques. Relevons aussi que plusieurs des nouvelles ressources qui seront affectées au budget de l’UE avaient vocation à revenir aux Etats membres, comme compensation de manques à gagner liés notamment à l’ouverture des marchés. Il s’agit d’une forme de détournement au profit de l’UE. J’ai voté contre.

Contact

Bruxelles

Strasbourg