Veuillez remplir ce champ
Anne-Sophie PELLETIER Anne-Sophie PELLETIER
Anne-Sophie PELLETIER

Grupo da Esquerda Unitária Europeia/Esquerda Nórdica Verde

Membro

França - La France Insoumise (França)

Data de nascimento : , Besançon

Página inicial Anne-Sophie PELLETIER

Membro

IMCO
Comissão do Mercado Interno e da Proteção dos Consumidores
D-JP
Delegação para as Relações com o Japão
DASE
Delegação para as Relações com os Países do Sudeste Asiático e a Associação das Nações do Sudeste Asiático (ASEAN)

Membro suplente

TRAN
Comissão dos Transportes e do Turismo
LIBE
Comissão das Liberdades Cívicas, da Justiça e dos Assuntos Internos
PETI
Comissão das Petições
DANZ
Delegação para as Relações com a Austrália e a Nova Zelândia

Últimas atividades

Atribuição de faixas horárias nos aeroportos da Comunidade: normas comuns FR

26-03-2020
Declarações de voto escritas

Le règlement européen 95/931 ouvre la possibilité aux nouvelles compagnies aériennes d’accéder aux marchés et de récupérer des créneaux horaires plus intéressants sur les compagnies historiques grâce au principe « utilisez le ou perdez-le ». Selon ce principe inscrit à son article 10, les opérateurs aériens doivent utiliser leurs créneaux à 80% de capacité minimum sous peine de perdre celui-ci. Cependant rien dans ce texte ne prévoit un cas de force majeure comme l’irruption du coronavirus. Avec ce dernier le trafic est réduit désormais au strict minimum quand il n’est pas supprimé. Jamais le trafic aérien n’avait connu un tel choc. La non-prévoyance de telle crise amène à des situations ubuesques comme celles du maintien de certain vols, pourtant vide, afin de pouvoir garder les créneaux horaires. La solution proposée par la Commission de la non-application de ce règlement sur une période allant du mois de mars au mois de juin initialement puis au 24 octobre 2020, après l’adoption d’un amendement proposé par l’ensemble des groupes parlementaires, est une bonne chose. Elle permet de stopper cette aberration écologique des vols à vide en clouant au sol les avions sans impacter les compagnies aériennes. J’ai voté en faveur de cette mesure d’urgence.

Medidas específicas para mobilizar investimentos nos sistemas de saúde dos Estados-Membros e em outros setores das suas economias em resposta ao surto de COVID-19 [Iniciativa de Investimento Resposta ao Coronavírus] FR

26-03-2020
Declarações de voto escritas

La Commission européenne souhaite débloquer 37 milliards d’euros d’investissements publics européens pour faire face aux conséquences de la crise du coronavirus. La crise épidémique accentue les graves pénuries de liquidités dans les États membres, notamment en raison de la forte et soudaine augmentation des investissements publics nécessaires dans leurs systèmes de santé et dans d’autres secteurs de leurs économies. Pour débloquer des fonds pour lutter contre la crise, il est donc nécessaire de mobiliser rapidement des liquidités provenant des Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI). Des liquidités vont ainsi être mises sans délai à la disposition des budgets des États membres. Pour faire face aux répercussions de la crise, la Commission propose que les instruments financiers alimentés par les Fonds puissent procurer un soutien aux PME, à la recherche et à l’innovation dans le secteur de la santé publique pour avoir les capacités à l’avenir de faire face à ce genre de crise ainsi qu’aux pêcheurs et à l’aquaculture. Même si ces mesures pourraient être améliorées en matière de fonds alloués et de champs d’applications, j’ai décidé de voter pour cette mesure d’urgence afin que les États européens puissent bénéficier faire bénéficier à leur population de ces aides.

Assistência financeira aos Estados-Membros e aos países candidatos à adesão à União muito afetados por uma forte emergência de saúde pública FR

26-03-2020
Declarações de voto escritas

Le FSUE a été créé en 2002 afin d’apporter une aide financière aux États membres à la suite de catastrophes majeures découlant de phénomènes naturels tels que les inondations, les tempêtes, les séismes. Il permet d’accorder aux États une assistance financière dont le montant total peut atteindre 500 millions d’euros par an. Le FSUE est actuellement limité aux catastrophes naturelles causant des dommages matériels et ne couvre pas les catastrophes majeures dues à des dangers biologiques. Face à cela, la Commission propose d'inclure les crises de santé publique majeures dans les situations d'urgence financées par le FSUE. Ce changement permettra à l’Union d’intervenir en cas d’urgence de santé publique majeure. L’assistance de l’Union complèterait les efforts des États concernés et servirait à couvrir une partie des dépenses publiques engagée pour mener à bien les actions d’urgence les plus essentielles requises pour faire face à la situation d’urgence. Même si ces mesures pourraient être améliorées en matière de fonds alloués et de champs d’applications, j’ai décidé de voter pour cette mesure d’urgence afin que les États européens puissent bénéficier faire bénéficier à leur population de ces aides.

Anne-Sophie PELLETIER
Anne-Sophie PELLETIER

No NEWSHUB do PE

RT @DFIeurope: ↪️ La délégation @FranceInsoumise au Parlement européen place la question de la #santé au cœur de ses combats. Investissements publics, recherche, sécurité sociale...il est urgent d'assurer l'accès à la santé à toutes et à tous ! #journeemondialedelasante 2/2 https://t.co/ArdA0Kuam4 

RT @DFIeurope: 💊 La #journeemondialedelasante tombe cette année à point nommé. La crise du #COVID19 met en lumière les conséquences des politiques d'austérité sur le système public de santé partout en #Europe : manque de moyens, manque de matériel de protection pour les soignants... 1/2 https://t.co/36Hxjs6gjS 

Emmanuel Macron avec des soignants @BFMTV Des silences malaisants... le président de la république ne sait que répondre face à la détresse des soignants, face au manque de protections...etc etc.... En résumé : il n’y connaît rien !

Contacto

Bruxelles

Strasbourg

Endereço postal

  • European Parliament
    Office

    1047 Bruxelles