Jean-Lin LACAPELLE Jean-Lin LACAPELLE
Jean-Lin LACAPELLE

Grupul Identitate și Democrație

Membru

Franța - Rassemblement national (Franța)

Data nașterii : , Lyon

Prima pagină Jean-Lin LACAPELLE

Membru

IMCO
Comisia pentru piața internă și protecția consumatorilor
DACP
Delegația la Adunarea Parlamentară Paritară ACP-UE

Membru supleant

INTA
Comisia pentru comerț internațional
D-RU
Delegația la Comisia parlamentară de cooperare UE-Rusia
D-IR
Delegația pentru relațiile cu Iran

Activități recente

OPINION on the recommendations on the negotiations for a new partnership with the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland EN

28-05-2020 IMCO_AD(2020)648346 PE648.346v04-00 IMCO
Avize în calitate de raportor alternativ pentru aviz
Kris PEETERS

Acordarea de asistență macrofinanciară partenerilor vizați de politica de extindere și de vecinătate în contextul pandemiei de Covid-19 FR

15-05-2020
Explicații scrise ale votului

J’ai voté contre ce rapport, dont le titre est trompeur. Adopté en urgence pour aider, paraît-il, des partenaires régionaux de l’Union (cela va jusqu’à la Tunisie, la Géorgie ou la Jordanie) à surmonter les conséquences économiques de l’épidémie virale, il constitue en fait un programme de développement dont plusieurs éléments étaient actifs avant son adoption auprès de pays frontaliers, il se déploiera jusqu’en 2021, et fournira un peu plus de 20 milliards d’euros à dix États connaissant des difficultés économiques, qu’elles soient ou non en lien avec la crise épidémique, et sans préjudice de l’arrivée de nouveaux bénéficiaires éligibles. Avec cela, la relance en catimini de l’élargissement de l’Union que le rapport en profite pour suggérer, l’existence d’autres mécanismes d’assistance budgétaire, technique, humanitaire et programmes d’investissements déjà mis en œuvre à l’égard de ces mêmes États, et le manque de ressources créé sur les besoins des pays européens pour faire eux-mêmes face à la crise sont autant de raisons de ne pas voter ce rapport, tout en ne privant pas nos voisins d’assistance.

Măsuri temporare pentru operarea serviciilor aeriene FR

15-05-2020
Explicații scrise ale votului

J’ai voté pour ce rapport, qui propose des dérogations ou aménagements aux règles européennes auxquelles les difficultés du secteur aérien en période de pandémie offrent le plus de sensibilité. Ainsi, les États membres pourront maintenir la licence d’exploitation des transporteurs pourtant hors de mesure d’assurer leurs obligations financières (faute d’activité), assouplir les restrictions au droit de trafic, et prolonger ou faciliter les contrats d’assistance en escale (entretien et ravitaillement des appareils pendant le temps des correspondances). Ces dérogations sont temporaires, rendent aux États membres des leviers d’action, et permettent une action efficace et ciblée pour aider le département des transports à faire face à la pénurie. Que les compagnies aériennes se montrent à la hauteur des aides consenties, notamment sur le plan social, et le secteur surmontera la crise.

Contact

Bruxelles

Strasbourg