Action extérieure: plus de fonds pour les droits de l’homme, le développement et le changement climatique 

Le financement de l’action extérieure de l’UE devrait soutenir le développement, les objectifs environnementaux et promouvoir la démocratie, l’État de droit et les droits de l’homme.

Mercredi, le Parlement devrait adopter sa position sur la proposition d’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale.


Ce nouvel instrument financier, une fois un accord trouvé entre le Parlement et les ministres de l’UE, sera utilisé pour distribuer une grande partie des des fonds dédiés à l’action extérieure de l’UE, avec un budget proposé de 93,15 milliards d’euros en prix courants pour la période 2021-2027, soit une augmentation de près de quatre milliards d’euros par rapport à la proposition de la Commission européenne.


Une fois entré en vigueur, il s’agira du principal outil de l’UE favorisant la coopération avec les pays tiers du voisinage et au-delà, et mettant en œuvre les engagements internationaux découlant des objectifs de développement durable 2013 et de l’accord de Paris sur le changement climatique.


Débat: mardi 26 mars

Vote: mercredi 27 mars

Procédure: procédure législative ordinaire