Les députés débattront de la situation en Algérie et en Crimée 

Mardi, le Parlement débattra des manifestations récentes en Algérie ainsi que de la situation en Crimée cinq ans après son occupation illégale par la Russie.

Cette semaine, des milliers de manifestants sont à nouveau descendus dans les rues en Algérie, appelant le Président Abdelaziz Bouteflika à démissionner. Les manifestations, qui appellent également à plus de démocratie, ont débuté un peu plus tôt cette année lorsque M. Bouteflika a annoncé vouloir se présenter pour un cinquième mandat malgré sa santé défaillante.


Les députés débattront également de la situation actuelle en Crimée. Cinq ans après l’annexion de la péninsule par la Russie, aucune solution politique à la crise diplomatique n’est actuellement à l’étude.


L’occupation illégale de la Crimée et la déstabilisation délibérée orchestrée par la Russie en Ukraine sont les principales raisons ayant entrainé les sanctions actuelles de l’UE à l’encontre de la Russie.


Débat: mardi 26 mars

Procédure: déclaration de la VP/HR