Langue actuelle: FR - français  

Les députés débattront des derniers développements en Bolivie 

Des affrontements mortels suite aux élections entre militants pro et anti gouvernement, des suspicions de fraude et la démission du Président ont créé un vide politique en Bolivie.

Le Président sortant Evo Morales a revendiqué la victoire lors des élections contestées du mois dernier, déclenchant des manifestations dans tout le pays, sur fond d’accusations de fraude électorale. De violents affrontements ont fait plusieurs morts et le Président Morales a fini par annoncer sa démission dimanche 10 novembre, suite à la pression de l’armée et des forces de police boliviennes.


Avant son départ, un rapport préliminaire de l’Organisation des États américains (OEA), publié dimanche matin, faisait état de fraudes électorales lors des élections d’octobre.


Les députés débattront de cette crise et du vide politique actuel en Bolivie mercredi soir, en présence de représentants de la Commission.


Le Parlement européen n’a pas envoyé d’observateurs pour ces élections législatives et présidentielles en Bolivie. L’UE était uniquement représentée par une mission d’experts.


Pour en savoir plus, cliquez sur le site des missions d’observation électorale (MOE).


Débat: mercredi 13 novembre

Procédure: déclaration de la vice-présidente/haute représentante de la Commission pour les affaires étrangères et la politique de sécurité