Briefing 
 

Liberté des médias menacée en Pologne, en Hongrie et en Slovénie 

Mercredi, les députés débattront avec le Conseil et la Commission des dernières tentatives des autorités polonaises, hongroises et slovènes de réduire au silence les médias indépendants.

L'organisme hongrois de régulation des médias a décidé de ne pas renouveler la licence de la radio d’opposition Klubrádió, qui a expiré le 14 février. Un tribunal a confirmé la décision, alors que les raisons citées par le Conseil des médias (à savoir qu'il n'avait pas été dûment informé du programme musical de la radio) ont été qualifiées de "triviales" par Reporters sans frontières. Pendant le débat, les députés devraient se concentrer sur l'indépendance du Conseil des médias et sur la façon dont la liberté des médias se détériore depuis plusieurs années.


En Pologne, les projets du gouvernement visant à imposer une taxe sur les revenus publicitaires des médias pour soutenir les soins de santé et la culture ont été critiqués car ils viseraient de manière disproportionnée les médias indépendants. Nombre d'entre eux ont participé à un "black-out médiatique" le mois dernier: des écrans noirs et des enregistrements audio en boucle ont sensibilisé les citoyens aux conséquences de l'étouffement de la liberté des médias. Les groupes d'édition ont signé une lettre ouverte, déclarant qu'ils sont "fermement opposés à ce que la pandémie soit utilisée comme excuse pour introduire un nouveau fardeau exceptionnellement lourd pour les médias".


Les journalistes slovènes sont confrontés au harcèlement et à des menaces en ligne de façon généralisée, notamment de la part du Premier ministre du pays, Janez Janša, alors que des informations continuent de révéler que les médias publics et privés sont soumis à des interférences politiques. Dans leur lettre ouverte d'octobre 2020, 22 rédacteurs en chef slovènes ont averti qu'ils étaient "victimes de mensonges directs, d'insinuations, de manipulations et d'insultes de la part de ceux qui sont au pouvoir, à commencer par la tête du gouvernement". La Slovénie assumera la présidence tournante du Conseil de l'UE à partir de juillet 2021.


Débat: mercredi 10 mars

Procédure: déclarations du Conseil et de la Commission suivies d’un débat