UE-Vietnam : le Parlement approuve les accords de libre-échange et de protection des investissements 

 
 

Partager cette page: 

Apprenez-en plus sur les avantages de l'accord commercial UE-Vietnam dont l'objectif est d'éliminer pratiquement tous les tarifs entre le Vietnam et l'Union européenne en une décennie.

Coucher de soleil sur Ho Chi Minh © Mongkol Chuewong/Adobe Stock  

Le 12 février, les députés européens ont approuvé les accords de libre-échange et de protection des investissements entre l'Union européenne et le Vietnam par 401 voix pour, 192 contre et 40 abstentions.

En amont de ce vote, nous avons rencontré le député européen belge Geert Bourgeois, qui nous en a dit plus sur les avantages économiques, sociaux et environnementaux que ces accords de libre-échange et de protection des investissements entraineront.

Découvrez les accords commerciaux sur lesquels l'UE travaille actuellement.


Pourriez-vous nous donner un aperçu des changements qu'apporterait l'accord commercial entre l’UE et Vietnam ?

L'objectif de cet accord est d'éliminer 99% des tarifs en sept ans. D'ici 2035, cela devrait générer 15 000 millions d'euros par an d'exportations supplémentaires du Vietnam vers l'UE, tandis que les exportations de l'UE vers le Vietnam augmenteraient de 8 300 millions d'euros par an. N’oublions pas que chaque milliard d'euros d'exportations de l'UE crée environ 14 000 nouveaux emplois bien rémunérés dans l'Union européenne.



Quel est l’état actuel de nos relations économiques avec le Vietnam ?

Le Vietnam est un partenaire commercial et d’investissement, mais pas de manière suffisante. Il s’agit d’un marché dynamique avec une population jeune. Avec une croissance économique de 6 à 7% par an, le Vietnam est très intéressant pour les investisseurs européens.

En 2018, le Vietnam a exporté des marchandises pour une valeur de 42,5 milliards d'euros vers l'UE. De notre côté, nous avons exporté des marchandises pour une valeur de 13,8 milliards d'euros. Grâce à cet accord de libre-échange, nous constaterons une augmentation des exportations dans un sens comme dans l’autre.

Principales exportations 
  • Le Vietnam exporte principalement des équipements de télécommunications, des vêtements et des produits alimentaires vers l’Union européenne. 
  • L'UE exporte principalement des produits tels que des machines et du matériel de transport, des produits chimiques et des produits agricoles vers le Vietnam. 
Interview avec Geert Bourgeois  


Quelle est l'importance de cet accord de libre-échange pour l'UE sur le plan géopolitique ?

La Chine est voisine du Vietnam. Le pays entretient également des relations étroites avec les États-Unis. Il est très important pour l’Union européenne de renforcer nos liens avec eux. Nous avons entamé les négociations avec le Vietnam il y a huit ans et il est maintenant important de parvenir à un accord. Si nous n’y parvenons pas, je suis certain que les relations sino-vietnamiennes prendront plus d’importance. De plus, en tant que premier accord commercial du nouveau Parlement européen, nous devons montrer que nous voulons établir des normes dans le monde entier, tout en créant prospérité et emploi.



Le Parlement se prononcera également sur un accord de protection des investissements avec le Vietnam, pouvez-vous nous en dire plus ?

Cet accord vise à garantir la prévisibilité et l'état de droit des investisseurs. Le Vietnam a accepté un système juridictionnel des investissements (ICS), similaire à celui que l'Union européenne a convenu avec le Canada, avec des juges indépendants, un code de conduite et un accès facile pour les PME. Cela crée de la stabilité et donne confiance à nos petites entreprises.



Quelles sont les dispositions de l'accord commercial concernant l'environnement et les normes du travail ?

Je suis conscient des inquiétudes, mais des accords commerciaux comme celui-ci sont un levier pour améliorer les normes en dehors de l'UE. Concernant les conditions de travail, le Vietnam est obligé de mettre en œuvre toutes les conventions de l'OIT et de les intégrer à son code du travail.

De plus, jusqu'à aujourd’hui, il n'y avait pas de liberté d'association pour les syndicats, mais le Vietnam a adapté son code pénal.

Concernant l'environnement, le Vietnam est obligé de respecter l'Accord de Paris. L'Union européenne œuvre pour atteindre la neutralité carbone et nous devons créer des conditions d'égalité avec les autres pays. Si nous faisons de notre mieux, nous devons attendre la même chose de la part des autres, afin que l'accord commercial ait un aspect climatique.



Beaucoup au Parlement se préoccupent du respect des droits de l'homme au Vietnam, comment ces accords amélioreront-ils la situation ?

Nous sommes très préoccupés par l’existence de prisonniers politiques et avons souligné l'importance des droits de l'hommeaux autorités vietnamiennes. Le Vietnam répond positivement et à partir de ce mois-ci, une délégation du Parlement européen suivra attentivement la situation. Nous avons également convenu d'établir une délégation interparlementaire entre le Parlement et l'Assemblée nationale vietnamienne.


Bien sûr, je suis pleinement conscient que tout n’est pas rose, mais je demande à mes collègues députés européens de donner leur feu vert, car cet accord commercial servira de levier pour améliorer la situation. Le Vietnam doit remplir des obligations en matière de travail, d'environnement et de droits de l'homme, et nous contrôlerons que le pays tient ses promesse.


Apprenez-en plus sur la politique commerciale de l'UE et les droits de l'homme.

Si le Parlement approuve les accords le 12 février, quelles seront les prochaines étapes ?

Pour l'accord de libre-échange, l'approbation des parlements nationaux de l'UE n'est pas requise. La Commission devra le mettre en œuvre immédiatement. L'atteinte des droits de douane nuls et la réduction des barrières non tarifaires seront progressives jusqu'en 2035.

Pour l'accord sur la protection des investissements, la justice étant sous la responsabilité des États membres, tous les parlements de l'UE devront donner leur accord, ce qui prendra un certain temps.

Plus d'information sur les échanges commerciaux de l'Union européenne :