Cette semaine à Strasbourg: nouvelle Commission, budget pour 2020, changement climatique 

 
 

Partager cette page: 

Cette semaine, les députés européens ont élu la Commission européenne, validé le budget de l'UE pour 2020, appelé à une Europe climatiquement neutre et remis le Prix LUX du cinéma européen.

Le Parlement européen a élu la nouvelle Commission européenne ce mercredi, mettant ainsi le point final au processus d'audition des commissaires désignés. Ce processus assure ainsi que l'organe exécutif de l'UE dispose de la légitimité démocratique pour agir dans l'intérêt des Européens.

Mercredi toujours, les députés ont approuvé le budget de l'UE pour 2020. Celui-ci avait été approuvé par le Conseil le 25 novembre. Le Parlement a fait en sorte que plus de fonds soient disponibles pour des actions en faveur du climat, de la recherche et de l'investissement dans les infrastructures. Des projets en faveur des jeunes, tels qu'Erasmus+ et l'Initiative pour l'Emploi des Jeunes, ont aussi reçu plus de financement.

Les députés ont en outre adopté une résolution appelant à un engagement de l'Europe à la neutralité climatique d'ici 2050 dans le cadre de l'Accord de Paris et à un objectif plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Cette résolution a été votée jeudi. Dans une autre résolution, les députés ont aussi déclaré l'urgence climatique.

A l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes le 25 novembre, le bâtiment du Parlement européen a été illuminé en orange lundi soir dernier. Jeudi,  les députés ont débattu de mesures pour prévenir la violence contre les femmes et voté une résolution appelant les Etats membres qui n'ont pas ratifité la Convention d'Istanbul à le faire sans délai.

Suite au 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies pour les droits de l'enfant le 20 novembre dernier, le Parlement européen a adopté une résolution ce mercredi demandant que plus soit mis en oeuvre pour lutter contre le trafic d'enfants et le mariage forcé. Les députés ont aussi souligné la contribution déterminante des enfants dans la lutte contre le changement climatique.


Suite à sa libération de prison en septembre dernier, le lauréat du Prix Sakharov de 2018 a pu recevoir son trophée en personne à Strasbourg ce mardi. Il a passé cinq ans en prison en raison de son opposition à l'annexion de sa Crimée natale par la Russie. "Je reçois ce prix au nom de tous les prisonniers politiques ukrainiens qui ont été dans les prisons russes ou qui y sont encore," a-t-il déclaré.

Les députés ont voté pour le film Dieu existe, son nom est Petrunya comme lauréat du Prix LUX 2019. Ce prix promeut le cinéma européen. "Petrunya est un exemple du pouvoir qu'a le cinéma pour changer les choses, " a affirmé la réalisatrice Teona Mitevska lors de la cérémonie de remise du prix.