Présidence croate du Conseil de l'Union européenne : les attentes des députés 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Le 1er janvier, la Croatie a pris la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Apprenez-en plus sur les attentes des députés européens croates.

Logo de la présidence croate du Conseil de l'Union européenne  

Le Premier ministre croate Andrej Plenković présentera le programme de la présidence croate aux députés européens le 14 janvier durant la session plénière à Strasbourg. Suivez le débat en direct à partir de 9h.

Le slogan de la Croatie pour son mandat de six mois est: « Une Europe forte dans un monde de défis ». La Croatie, dernier pays à avoir rejoint l’Union européenne, souhaite se concentrer sur le développement durable, l’économie en réseaux, la sécurité et désire positionner l’Europe en tant que leader mondial.

Priorités de la présidence croate 
  • Une Europe qui développe 
  • Une Europe qui connecte 
  • Une Europe qui protège 
  • Une Europe influente 

Période chargée à venir

La Croatie présidera le Conseil de l'UE pendant une période chargée. En effet, le Brexit et le CFP (Cadre financier pluriannuel) seront centraux pendant les six mois de présidence.

Selon Karlo Ressler (PPE), la présidence est une excellente opportunité pour la Croatie pour se positionner davantage sur les plans politique, économique et diplomatique au sein de l'UE. « La Croatie continuera de travailler sur la question du Brexit et dirigera les négociations sur le budget pour les sept prochaines années. L'un des événements clés de cette présidence sera certainement le sommet de Zagreb, axé sur la perspective européenne des pays d'Europe du Sud-Est ».


Biljana Borzan (S&D) a déclaré que la protection des droits des travailleurs et des consommateurs, la santé publique et l’état de droit devraient être au premier plan. « J'espère que les négociations sur le CFP seront couronnées de succès car la mise en œuvre des programmes et des politiques pour lesquels les citoyens ont voté aux élections européennes, telles que le Green Deal européen, en dépendent ».


Valter Flego (Renew Europe) a déclaré: « La Croatie doit agir en tant que médiateur neutre et garantir une coopération réussie et une mise en œuvre continue du programme (de l'UE) ». Selon lui, la Croatie aura l'occasion de « montrer directement à ses citoyens ce que l'Europe fait pour eux ».


Selon Ruža Tomašić (ECR), le document le plus important de la législature précédente, le rapport sur le plan pluriannuel pour les stocks halieutiques en mer Adriatique, est toujours dans l’impasse au Conseil. « J'espère que cela changera durant la présidence croate », a-t-elle déclaré. Ruža Tomašić souhaite également que des progrès soient faits sur les paiements directs dans l'agriculture et sur l'activation des terres agricoles non-utilisées.