Temps forts de la plénière : changements à la Commission, Budget de l’UE et loi sur le climat  

 
 

Partager cette page: 

Lors de la première seance d’octobre, les députés ont voté les changements au sein de la Commission, des objectifs climatiques ambitieux et débattu de l’état de droit dans les États membres.

Lors d’un vote mercredi, le Parlement a approuvé la nomination de Mairead McGuinness en tant que commissaire chargée des services financiers, de la stabilité financière et de l’union des marchés des capitaux, ainsi que le nouveau portefeuille du vice-président exécutif Valdis Dombrovskis.

Dans un rapport adopté mercredi, les députés ont réclamé un renforcement de l’état de droit en Europe par le biais d’un nouveau mécanisme reliant l’obtention de fonds européens par un État membres au respect de l’état de droit. Dans une vote séparé, ils ont réclamé un respect complet et inconditionnel des valeurs de l’UE en Bulgarie.

Tous les États membres doivent devenir climatiquement neutres d’ici 2050, d’après un vote mercredi sur la loi européenne sur le climat. Le Parlement réclame aussi l’établissement d’un objectif de réduction des émissions pour 2030 de 60% comparé à 1990 et d’un objectif intérimaire pour 2040, pour que l’UE soit en voie d’atteindre son objectif pour 2050. Dans un vote séparé, les députés ont également déclaré que l’UE devait promouvoir des modèles de gestion des forets qui garantissent que les forets sont économiquement et écologiquement durables.

Les députés ont également débattu du Brexit et de la relance économique lors d’un déabt avec le Président du Conseil, Charles Michel, sur le sommet UE de la semaine dernière et le prochain sommet des 15 et 16 octobre.

Sur la relance, les députés ont demandé jeudi par le biais d’un vote que les États membres prennent des mesures plus fortes pour contrer l’impact de la Covid-19 sur les jeunes, en s’assurant que les jeunes qui s’inscrivent à la Garantie pour la jeunesse aient accès à des « stages et emplois variés, adaptés et de bonne qualité ».

Sur le Brexit, les députés ont approuvé deux proposition jeudi sur le tunnel sous la Manche ayant pour but de maintenir les mêmes règles pour tout le tunnel une fois le Royaume-Uni devenu un pays tiers.

Lundi soir, la plénière a approuvé l’accord sur l’établissement de règles de l’UE communes pour les plateformes de financement participatif, protégeant les investisseurs. En fournissant une série de règles communes autour des services de financement participatif dans l’UE, les nouvelles règles faciliteront le bon fonctionnement des services de financement participatif au sein du marché intérieur et encourageront le financement transfrontière des entreprises dans l’UE.

Lors d’un vote jeudi, les députés se sont opposés aux propositions de la Commission sur les produits alimentaires contenant du dioxyde de titane et de l’acrylamide afin de protéger la santé des consommateurs européens, particulièrement les enfants.