Premier ministre irlandais: une action unilatérale sur le protocole IE/NI serait profondément préjudiciable 

 
 

Partager cette page: 

Micheál Martin © European Union 2022  

Les députés européens ont exprimé leur solidarité avec l’Irlande à l’occasion des discussions sur un accord post-Brexit, qui s’est tenu à Strasbourg le 8 juin..

Dans son discours de présentation du Premier ministre irlandais, Micheál Martin, Roberta Metsola, présidente du Parlement européen, a déclaré: «La renégociation du protocole sur l’Irlande et l’Irlande du Nord n’est pas une option. Le Parlement européen a rappelé à plusieurs reprises son soutien indéfectible au protocole. Nous restons pleinement engagés en faveur de la paix sur le sol irlandais.»

En ce qui concerne la guerre en Ukraine, Mme Metsola a salué le gouvernement irlandais, car l’Irlande a «été le premier pays de l’Union européenne à supprimer l’exigence de visas pour les citoyens ukrainiens et a accueilli près de 30 000 Ukrainiens déplacés qui cherchaient refuge.»

Soulignant l’importance de l’adhésion à l’Union en tant qu’outil de promotion de la démocratie, de la paix et de la sécurité en Europe, M. Martin a déclaré: «Je soutiens fermement la demande d’adhésion de l’Ukraine.»

Il a rendu hommage au soutien «absolument clair» apporté par le Parlement européen à l’accord du Vendredi Saint. «Une action unilatérale visant à écarter un accord solennel serait profondément préjudiciable», a-t-il déclaré, faisant référence aux discussions en cours avec le gouvernement britannique concernant le protocole sur l’Irlande du Nord. «Cela marquerait un recul historique qui signerait le mépris des principes essentiels du droit au fondement des relations internationales. Et cela ne serait, en vérité, dans l’intérêt de personne».


Martin a également déclaré que son gouvernement était prêt à «œuvrer de façon constructive à notre nouvel avenir». Il a ajouté: «Nous sommes disposés à modifier les traités si cela s’avère nécessaire. Toutefois, nous devrions d’abord faire notre possible dans le cadre existant.»

Vous pouvez voir les remarques liminaires de la présidente Metsola ici et le discours du Premier ministre irlandais ici.

Présidents des groupes politiques

 

Les députés ont réagi en réaffirmant la solidarité du Parlement avec l’Irlande dans la gestion des conséquences du Brexit et en déclarant que les députés continueraient à défendre les intérêts de l’Irlande. Ils ont souligné que le seul moyen de parvenir à une résolution mutuellement satisfaisante consistait à négocier de bonne foi et qu’ils restaient préoccupés par la position et l’absence de bonne foi du gouvernement britannique. Sur l’avenir de l’Europe, ils ont plaidé en faveur d’une convention permettant aux traités de l’Union de s’adapter et d’évoluer. Les députés européens ont invité l’Irlande à contribuer à la transition climatique, sachant qu’il est crucial que l’Union joue un rôle de premier plan si l’on veut assurer la prospérité future de l’Europe. Pour voir les discours des présidents des groupes politiques, cliquez ici.

Regardez l’intégralité du débat ici.