L'heure est venue d'une véritable unité de l'UE : La conférence adopte des propositions de changement 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Lors de la session finale des 29 et 30 avril, l'assemblée plénière de la Conférence sur l'avenir de l'Europe a adopté 49 propositions comportant plus de 300 mesures de changement.

Les propositions s'inspirent des recommandations des panels de citoyens européens, des panels de citoyens nationaux et des événements, ainsi que des idées soumises sur la plateforme en ligne de la conférence.

Elles ont été formulées dans neuf groupes de travail comprenant des citoyens, des membres du Parlement européen, du Conseil, de la Commission et des parlements nationaux, ainsi que des représentants d'autres organes de l'UE, des autorités régionales et locales, des partenaires sociaux et de la société civile.

S'exprimant à la fin de la session plénière, le coprésident de la conférence, Guy Verhofstadt, a déclaré que les travaux de la conférence constituent un retour à l'héritage de ceux qui ont jeté les bases du projet européen après la Seconde Guerre mondiale. Faisant référence aux défis auxquels l'UE est confrontée aujourd'hui, notamment la guerre en Ukraine, il a déclaré :

"Il est temps de revenir au rêve [des pères fondateurs], à leur objectif initial de créer une véritable unité européenne, une véritable intégration européenne. Un renouveau des idées des pères fondateurs est nécessaire pour la survie de notre beau continent."

Dans un précédent discours en plénière, M. Verhofstadt avait décrit les périls à venir et la nécessité pour l'UE de changer : "Le monde de demain est un monde d'empires. C'est un monde de danger. Et dans ce monde, nous devons nous défendre, nous organiser [...] et donc nous devons réformer l'UE. Non pas parce que nous aimons les réformes ou parce que c'est amusant de le faire, mais parce que c'est nécessaire pour notre survie, car sinon l'Europe disparaîtra."

 

Les propositions

 

Les propositions adoptées par la plénière de la Conférence sont regroupées en neuf thèmes - changement climatique et environnement ; santé ; une économie plus forte, justice sociale et emplois ; l'UE dans le monde ; valeurs et droits, État de droit, sécurité ; transformation numérique ; démocratie européenne ; migration ; éducation, culture, jeunesse et sport.

Elles appellent notamment à une réorientation de la production d'énergie vers les énergies renouvelables, à l'instauration d'un droit aux soins de santé pour tous les citoyens de l'UE, à l'octroi au Parlement européen d'un droit d'initiative législative, à la suppression de l'unanimité au Conseil en matière de politique étrangère et à l'amélioration de l'éducation sur les questions environnementales, les technologies numériques, les compétences non techniques et les valeurs de l'UE.

Découvrez toutes les propositions de la Conférence sur l'avenir de l'Europe

 

Il est temps pour l'UE de tenir ses promesses

 

Les citoyens qui ont pris la parole ont exprimé leur satisfaction d'avoir participé à la conférence et de voir le résultat de plusieurs mois de travail.

Huub Verhoeven, des Pays-Bas, a parlé de l'attitude positive pendant les délibérations : "Quels que soient les antécédents ou les opinions [des gens], nous avons toujours été capables de travailler ensemble et de parvenir à un consensus. Et j'espère que cela constitue un bon exemple pour les politiciens."

Valentina Balzani, d'Italie, a déclaré : "Nous demandons des actions de grande envergure qui ont des effets réels et symboliques et nous espérons que nos idées seront écoutées sérieusement et seront mises en pratique."

Guy Verhofstadt a déclaré que les députés européens sont prêts à demander le déclenchement de la procédure de modification du traité lors de leur réunion plénière du 2 au 5 mai. Cela permettrait de mettre en œuvre certaines des propositions les plus ambitieuses issues de la conférence.

Il a également déclaré que l'UE devrait organiser régulièrement des exercices similaires à la conférence afin d'impliquer les citoyens dans la prise de décision. "Nous pourrions facilement, sur la base de notre expérience, organiser à chaque mi-mandat un exercice de ce type, afin d'orienter le Parlement européen, la Commission européenne, sur ce qui doit être fait dans les années à venir."

 

Événement de clôture de la conférence

 

Le 9 mai, journée de l'Europe, un an après le lancement officiel de la conférence sur l'avenir de l'Europe, les coprésidents du bureau exécutif remettront ses conclusions aux présidents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission lors d'une cérémonie à Strasbourg.

Les trois institutions se sont engagées à assurer le suivi des résultats de la conférence.

Guy Verhofstadt, co-président de la Conférence sur l'avenir de l'Europe