L’UE encourage les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Les députés européens veulent plus d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables pour combattre le changement climatique et améliorer la sécurité énergétique, deux priorités de l’UE.

En 2018, le Parlement européen a approuvé un ensemble de règles pour combattre le changement climatique, pour réduire la dépendance de l’UE aux importations de combustibles fossiles et pour aider les ménages à produire leur propre énergie verte.

Ce «paquet» législatif se compose de trois textes: un sur les énergies renouvelables, un sur l’efficacité énergétique et un sur un mécanisme de contrôle.

Le texte sur les énergies renouvelables et celui sur l’efficacité énergétique sont en cours de révision. L’objectif est de permettre à l’UE d’atteindre les nouveaux objectifs climatiques ambitieux qu’elle s’est fixés en 2021, dans le pacte vert pour l’Europe. Augmenter la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie et améliorer l’efficacité énergétique permettra en outre à l’Europe de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations de combustibles fossiles, qui viennent en grande partie de Russie.

Augmenter la part des énergies renouvelables

La part de l’énergie consommée qui provient de sources renouvelables a plus que doublé ces dernières années, en passant de 9,6 % en 2004 à 22,1 % en 2020. L’UE a donc rempli son objectif pour 2020, qui était de 20 %.

Les nouvelles règles prévoient que ce ratio soit d’au moins 32 % en 2030; les députés européens voudraient qu’il soit porté à 45 %.

Plus d’informations sur la part des énergies renouvelables dans les pays de l’UE.

Améliorer l’efficacité énergétique

Améliorer l’efficacité énergétique permettrait à l’UE de réduire non seulement ses émissions de CO2, mais également la facture qu’elle honore chaque année pour ses importations d’énergie et qui s’élève à 330 milliards d’euros. Les législateurs européens veulent donc revoir l’objectif d’amélioration de l’efficacité énergétique d’ici 2030, qui avait été fixé à 32,5 % en 2018. L’efficacité énergétique, c’est tout simplement utiliser moins d’énergie pour parvenir au même résultat.

Les nouveaux objectifs proposés sont une réduction de la consommation d’au moins 40 % pour la consommation d’énergie finale et d’au moins 42,5 % pour la consommation d’énergie primaire. La consommation d’énergie finale correspond à l’énergie utilisée par les consommateurs finaux (par exemple, la consommation électrique des ménages); la consommation d’énergie primaire représente pour sa part la demande totale d’énergie dans un pays (par exemple, le combustible brûlé pour produire de l’électricité).

Des améliorations sont notamment possibles au niveau du chauffage et de la climatisation des bâtiments, qui consomment 40 % de l’énergie totale utilisée dans l’UE. Or, 75 % de ces systèmes sont inefficaces sur le plan énergétique.

Le Parlement a donc adopté de nouvelles règles en matière d’efficacité énergétique des bâtiments en avril 2018. Elles prévoient que les pays de l’UE devront préparer des stratégies nationales à long terme afin d’encourager la rénovation des bâtiments, résidentiels comme non résidentiels. L’objectif est que, d’ici 2050, les bâtiments de l’UE n’utilisent pratiquement plus d’énergie.

Par ailleurs, en 2017, le Parlement a simplifié les labels énergétiques pour les appareils ménagers, comme les lampes, les téléviseurs et les aspirateurs. Les consommateurs peuvent ainsi comparer plus facilement l’efficacité énergétique de leurs équipements.

Mécanisme de contrôle

En 2018, les députés européens ont également approuvé de nouvelles règles pour la gouvernance de l’union de l’énergie. Elles prévoient à la fois un mécanisme de contrôle pour surveiller que les pays sont sur la voie de la réalisation des objectifs de l’UE pour 2030 en matière d’énergie et de climat et un outil de coopération pour combler les lacunes si un État membre prend du retard.

Les députés adopteront leur position sur l’actualisation des textes relatifs aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique lors de la plénière de septembre.


Plus d’informations sur le changement climatique et l’UE:


Cet article, publié une première fois en 2018, a été modifié compte tenu des objectifs plus ambitieux en cours de négociation.