Eau potable dans l’UE : meilleure qualité et meilleur accès 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Le Parlement a approuvé de nouvelles règles visant à rendre la gestion des ressources plus efficace et à réduire les déchets plastiques provenant de la consommation d’eau en bouteille.

La majorité des Européens ont accès à de l'eau potable de qualité.

Afin de rendre l'eau du robinet en Europe encore plus sûre, l'UE met à jour sa directive sur l'eau potable. Cette dernière fixe des normes de qualité minimales pour l'eau destinée à la consommation humaine (pour boire, cuisiner, entre autres).

Le 15 décembre 2020, le Parlement européen a soutenu un accord conclu avec le Conseil visant à accroître la confiance des consommateurs et l'utilisation de l'eau du robinet.


De meilleures normes de qualité et un meilleur accès


La nouvelle loi met à jour les normes de qualité de l'eau potable, réduisant les limites maximales pour certains polluants comme le plomb et les bactéries nocives. Cette dernière fixe également des exigences minimales d'hygiène pour les matériaux destinés à entrer en contact avec l'eau, tels que les tuyaux ou les robinets, afin d'éviter tout risque de contamination.

La présence de perturbateurs endocriniens, de produits pharmaceutiques et de microplastiques sera également surveillée grâce à une liste de vigilance établie à l'échelle de l'Union européenne.


En vertu des nouvelles règles, les États membres doivent améliorer l'accès à l'eau potable pour tous, en particulier pour les groupes vulnérables dont l'accès est inexistant ou limité. Les pays de l'UE sont, par exemple, invités à installer des fontaines à eau dans les lieux publics ou à proposer des systèmes d'approvisionnement alternatifs. Ils peuvent également décider d'encourager les restaurants à servir, gratuitement ou à prix très bas, de l'eau du robinet.


Les consommateurs devraient également avoir facilement accès aux informations sur leur consommation, la qualité et le prix de l'eau du robinet, par exemple via leur facture ou via des applications mobiles.

L'eau du robinet, une alternative écologique


En plus d'être bon marché, consommer de l'eau du robinet est écologique. En effet, en cessant de boire de l'eau en bouteille, nous réduisons nos émissions de CO2 et de déchets plastiques. Selon la Commission européenne, l'accès à une eau de meilleure qualité pourrait réduire la consommation d'eau en bouteille de 17%.

Agrandir l'image: Drinking water 
Drinking water        
infographie sur l'impact économique et environnemental  

Des eaux propres d'ici 2027


Près de la moitié des 110 000 étendues d'eau de l'Union européenne n'atteignent pas les exigences fixées dans la directive-cadre sur la qualité de l'eau de rivières, des lacs et des eaux souterraines.

Dans une résolution distincte, le Parlement a appelé les pays de l'UE à mettre pleinement en œuvre les dispositions de la directive d'ici 2027, afin que toutes les eaux souterraines et de surface soient en "bon état".


Les députés demandent un financement et d'une mise en œuvre adéquats ainsi que l'application du principe pollueur-payeur. Les députés européens souhaitent également que les objectifs de la directive soient mieux intégrés dans les secteurs de l’agriculture, des transports et de l’énergie. De plus, selon eux, l'utilisation d'engrais et de pesticides doit diminuer.

Les Européens et l'eau


L'eau potable est très importante pour les Européens. La révision de la directive a été accélérée par l’initiative citoyenne Right2Water, qui a recueilli plus d'1,8 million de signatures.


Comme l'a démontré une consultation publique, les Européens se méfient de la qualité de l'eau du robinet lorsqu'ils voyagent dans d'autres pays de l'UE, même si les taux de conformité sont élevés. Les Européens souhaitent également recevoir davantage d'informations sur la qualité de l'eau potable.

Agrandir l'image: Drinking water 
Drinking water        
Que pensent les Européens de l'eau potable dans l'UE ?  

Prochaines étapes

La nouvelle directive sur l'eau potable entrera en vigueur 20 jours après sa publication au journal officiel de l'UE. Les pays de l'UE ont deux ans pour s'y conformer.


Apprenez-en plus sur la façon dont l'UE améliore la santé publique.